Sommet de l’Education par le Sport en Afrique: 52 experts internationaux et programmation de 40 conférences et ateliers de formation

Sommet de l’Education par le Sport en Afrique: 52 experts internationaux et programmation de 40 conférences et ateliers de formation

Comme prévu, Saaïd Amzazi, ministre de l’éducation nationale de la Formation professionnelle de l’enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et porte-parole du Gouvernement et Amine Zariat, président de l’organisation TIBU Maroc ont donné, samedi 3 avril, le coup d’envoi du premier Sommet de l’Education par le Sport en Afrique sous le thème : « libérer le potentiel de la jeunesse africaine grâce à la force du sport ».

 

Ce premier sommet sous plusieurs formats, en présentiel et en virtuel- qui  se poursuit jusqu’au 6 avril successivement à Casablanca, Dakhla, Laâyoune et dans plus de 50 autres pays africains, se distingue par la participation 52 experts internationaux et la programmation de 40 conférences et ateliers de formations. Intervenant à cette occasion, M. Amzazi a souligné l’importance du sport et son pouvoir à offrir un cadre universel pour l’inclusion et l’apprentissage des compétences qui permettent aux jeunes de faire face aux défis mondiaux par une approche ludique. L’intervenant a appelé à favoriser l’accès au sport pour tous, tout en insistant  sur le fait que la jeunesse issue de milieux défavorisées et les jeunes en difficulté doivent constituer la priorité des projets d’éducation par le sport.

 

M. Amzazi a fait part  qu’à côté de l’éducation physique et sportive en tant que discipline pratiquée dans le cadre d’un programme scolaire, il est nécessaire de rendre hommage à la multitude des associations et des actions  locales qui, à l’image de TIBU, relient partenaires socio-éducatifs, territoriaux et scolaires pour permettre aux jeunes, en particulier ceux en difficulté, à travers le sport, de s’insérer, d’acquérir des valeurs de citoyenneté, de vivre ensemble, de solidarité, et de canaliser leurs énergies négatives.  

 

De son côté, M. Zariat s’est réjoui de l’organisation de cet événement à côté de département de tutelle qui a rejoint son expertise à celui de TIBU Maroc pour porter un sommet inédit pour l’Afrique. « Ce sommet vient d’abord pour réunir tous les acteurs, libérer les potentiels et les énergies, renforcer les compétences des acteurs, construire un plaidoyer efficace, faire gagner le sport et célébrer la Journée Mondiale du Sport pour le Développement et la Paix », a-t-il dit.  

 

Par ailleurs, le lancement de ce premier sommet, lors d’une plénière ministérielle qui a rassemblé plusieurs représentations ministérielles et diplomatiques africaines et ONG. Il a accueilli à côté des organisateurs du sommet une haute représentation des ministres africains du Cameroun, Guinée, Madagascar, Mauritanie, Rwanda, Tchad, Togo, Congo, Sénégal et la Tunisie. Ainsi que des Organisations internationales et fédérations. La plénière a permis de répertorier plusieurs initiatives favorisant le sport et le développement au sein des pays Africains dans une optique de conjoindre les efforts pour un placement du sport comme une nécessité institutionnelle et identitaire dans les pays Africains.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *