SociétéUne

Soutien scolaire : 2 millions d’élèves bénéficiaires

Le ministre de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a dressé, mardi 6 février au Parlement le bilan des opérations de soutien scolaire dans les écoles publiques.

Les opérations de soutien pédagogique qui ont été menées dans les établissements scolaires publics pour les trois cycles ont visé 2 millions d’élèves, soit 31% de l’ensemble des effectifs scolarisés, a indiqué, mardi 6 février, au Parlement le ministre de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa. En réponse à une question centrale sur «les mesures prises pour rattraper le temps scolaire» lors d’une séance des questions orales à la Chambre des conseillers, le ministre a précisé que la première opération de soutien pédagogique a eu lieu lors des vacances scolaires du 4 au 10 décembre dernier, suivie d’une deuxième opération durant les vacances scolaires du 22 au 27 janvier, signalant que cette opération a concerné plus de 7.000 établissements scolaires, soit près de 60% du nombre total des établissements scolaires pour les trois cycles. M. Benmoussa a relevé que cette opération a été marquée par une adhésion sérieuse de la part des professeurs de l’enseignement public. Ainsi, plus de 37.000 enseignants ont été mobilisés, en plus de 277 professeurs retraités. Le ministre a aussi signalé la contribution des associations participant au programme national de soutien scolaire avec plus de 10.100 cadres. Par ailleurs, le ministre a fait savoir que l’année scolaire en cours a été marquée par une série de mouvements de protestation totalisant 35 jours de grèves étalés sur trois mois. Ces mouvements de grèves ont impacté 50% des élèves. Rappelons à ce sujet que le ministère avait lancé un plan national intégré pour la gestion du temps scolaire et l’organisation pédagogique de l’apprentissage des élèves de tous les cycles d’enseignement. Ce plan se base sur plusieurs mesures, dont la prolongation de l’année scolaire d’une semaine pour les trois cycles, dans l’objectif de rattraper le temps scolaire perdu en raison des grèves des enseignants. La fin de l’année scolaire sera reportée du 29 juin au 6 juillet 2024 pour les classes du primaire, du secondaire collégial et pour la première année du secondaire qualifiant. Concernant les première et deuxième années du baccalauréat, l’année s’achèvera le 4 juin au lieu du 28 mai 2024. Le ministère avait aussi signalé l’adaptation des programmes scolaires à tous les niveaux d’enseignement afin de compléter le programme. Ce plan prévoit aussi le renforcement des mécanismes de soutien pédagogique afin d’aider les élèves à consolider leurs acquis ainsi que la flexibilité dans la programmation des examens certifiants. Parmi les autres mesures importantes, le ministère avait décidé de reporter d’une semaine les examens normalisés nationaux, régionaux et provinciaux. L’examen national unifié du baccalauréat débutera le 10 juin 2024 au lieu du 3 juin. Ainsi, les examens du bac auront lieu les 10, 11, 12 et 13 juin. La session de rattrapage se tiendra entre le 8 et le 11 juillet. Les examens régionaux de la première année du baccalauréat auront lieu les 5 et 6 juin pour la session ordinaire et les 3 et 4 juillet pour la session de rattrapage. Les examens provinciaux de la troisième année du collège seront reportés au 1er juillet. Quant à l’examen du Brevet de technicien supérieur (BTS), il aura lieu à partir du 14 mai 2024.

Articles similaires

ActualitéUne

A son arrivée à l’aéroport Rabat-Salé : Pedro Sanchez accueilli par le chef de gouvernement 

Le Président du gouvernement espagnol, M. Pedro Sanchez, est arrivé, mercredi 21...

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

EconomieUne

Maroc-France : Niveau record pour les échanges commerciaux en 2023

Avec un volume de plus de 14 milliards d’euros

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux