Surveillance obstétrique : Abdul Latif Jameel Health s’allie à Melody International

Surveillance obstétrique : Abdul Latif Jameel Health s’allie à Melody International

L’alliance entre Abdul Latif Jameel Health et Melody International devrait permettre de réduire les urgences périnatales et les décès sur un territoire de plus de 1,9 milliard de personnes sur certains marchés d’Asie, du Moyen-Orient et d’Afrique.

Créée en 2020, Abdul Latif Jameel Health vise à combler la disparité mondiale en termes d’accès aux soins médicaux modernes, notamment dans les pays émergents et en développement. Il faut dire que déjà en 1997 les activités de santé de la Jameel Family ont démarré avec l’hôpital de rééducation à but non lucratif Abdul Latif Jameel Rehabilitation Hospital, construit à Djeddah.
Melody International, dont le siège social est à Takamatsu City au Japon, est une société qui utilise la technologie japonaise de surveillance maternelle pour développer, produire et commercialiser des produits qui protègent la santé fœtale et maternelle à tout moment et partout, et favorisent des naissances plus sûres.
C’est en 1974 que les professeurs Kazuhiro Hara et Yasuhito Takeuchi ont réalisé une percée décisive dans le domaine de la surveillance fœtale, basée sur le Doppler grâce à leur méthode d’«autocorrélation adaptative en temps réel». Reconnue comme telle, elle est devenue la méthode de référence, dans ce domaine. A ce jour, elle est mise en œuvre dans pratiquement toutes les surveillances fœtales cliniques.
Melody International Ltd. A a ainsi développé l’iCTG, le plus petit moniteur fœtal approuvé sur le marché, en utilisant ce même principe. Malgré sa taille, l’iCTG admet des fonctions équivalentes à celles des machines conventionnelles plus grandes et plus chères. Il est approuvé par l’Agence japonaise des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux.
Jusqu’à présent, ces appareils n’étaient disponibles que dans le cadre hospitalier et utilisés par du personnel formé. Aujourd’hui, la portabilité de l’iCTG permet de l’utiliser n’importe où et sans nécessité de faire partie du personnel médical.
Cette nouvelle collaboration entre les deux opérateurs remédierait au défaut d’accès à une surveillance fœtale adéquate dans de nombreux pays. Le manque d’infrastructures hospitalières et de médecins dans plusieurs pays dont les populations sont, en plus, géographiquement dispersées, pourra être comblé dans ce domaine avec l’accès à cet appareil de surveillance fœtale à distance.
«Approuvée par l’Agence japonaise des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux (PDMA) ; la FDA thaïlandaise, et préparant actuellement la demande d’approbation de la FDA des États-Unis, l’iCTG de Melody est déjà largement utilisée dans de nombreux hôpitaux au Japon», précisent les propriétaires. Son efficacité a été prouvée dans une variété de cas cliniques. Il représente l’alternative partielle aux bilans médicaux périodiques pour les femmes enceintes, vivant dans des zones reculées ou isolées. Pour les grossesses à haut risque, l’appareil permet une surveillance fréquente et à long terme.
La collaboration, par ailleurs, entre les services de transport d’urgence et les hôpitaux dans les cas critiques permet aux médecins d’accéder aux données en temps réel. Ils peuvent, ainsi, surveiller l’état du fœtus pendant le transport de telle sorte à ce que l’hôpital d’accueil prépare un plan de traitement avant l’arrivée. Le but étant de maximiser la probabilité d’une issue positive.
Sur le plan purement matériel, le système est abordable, portable, pratique et dématérialisé. Il envoie des données à l’écran d’une tablette ou d’appareils intelligents. L’appareil pèse presque le même poids que celui d’un smartphone classique. Une heure de charge permet jusqu’à 6 heures de capacité de surveillance.

«Nous sommes ravis de nous associer à Abdul Latif Jameel Health, dont la mission s’aligne sur la nôtre, de sorte que nous pouvons, ensemble, proposer cette technologie japonaise innovante à une population plus large, réduisant les risques et sauvant des vies à travers l’Asie, le Moyen-Orient et l’Afrique, où cette capacité de surveillance périnatale n’est pas si facilement disponible». C’est ce qu’a déclaré Yuko Ogata, fondateur et DG de l’entreprise Melody International, lors de la signature de l’entente avec Abdul Latif Jammel Heath. «Nous continuerons à travailler avec des partenaires tels que Melody pour mettre le meilleur de l’innovation et des avancées technologiques japonaises à la disposition du monde entier, a promis, de son côté, Shiegeki Enami, président d’Abdul Latif Jameel General Trading Co. «Abdul Latif Jameel est convaincu que ce système de surveillance innovant et intuitif sera d’une grande utilité pour accélérer l’accessibilité à la surveillance périnatale et améliorer les résultats pour des millions de personnes. En collaboration avec Melody International, nous visons à réduire le taux de décès périnatals et à poursuivre notre mission de créer un environnement de soins de santé plus inclusif en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique» s’est engagé Akram Bouchenaki, PDG d’Abdul Latif Jameel Health.

Pour rappel, Abdul Latif Health traduit l’engagement de la famille Jameel à innover pour un avenir meilleur grâce à Community Jammel, une organisation internationale relevant des défis mondiaux avec des solutions axées sur la science et la technologie. C’est en septembre 2018 que cette dernière entité et le Massachussets Institute of Technology ont cofondé l’Abdul Latif Jameel Clinic for Machine Learning in Health (Jameel Clinic) ; devenue l’épicentre de l’intelligence artificielle (IA) et des soins de santé au Massachusetts Institute of Technology.

L’Abdul Latif Jameel Institute for Disease and Emergency Analytics (Jameel Institute) a été cofondé avec l’Imperial College de Londres, en octobre 2019. Il utilise de nouvelles analyses de données pour réduire le risque mondial des maladies évitables, y compris la pandémie de Covid-19 et renforcer les systèmes de santé dans les environnements les plus fragiles.
L’alliance est donc plus que d’actualité et l’évolution de cette nouvelle forme de surveillance sanitaire ne pourra qu’aller crescendo. Pas seulement dans le domaine de l’obstétrique….

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *