Tanger : 21 millions DH pour la végétalisation de l’ancienne décharge publique

Tanger : 21 millions DH pour la végétalisation de l’ancienne décharge publique

Les autorités ont décidé fin mars de fermer le site

Contribuer à la préservation de l’environnement et l’amélioration de la qualité de cadre de vie des riverains. Tel est l’objectif principal du projet de végétalisation de l’ancienne décharge publique de Tanger, que les autorités ont décidé fin mars de fermer complètement, suite à l’entrée de vigueur du nouveau Centre d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagés et assimilés, situé à douar Skedla dans la commune rurale d’Al Menzla et celui de reconversion des déchets à Hrarech (route de Tétouan). D’une enveloppe budgétaire globale de 21 millions de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention de partenariat, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la dernière session ordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) au titre du mois de juillet. Ce projet de partenariat liant l’Agence de développement du Nord (APDN) à la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, au CR-TTA et à la commune de Tanger, est élaboré conformément aux Hautes instructions royales visant à préserver l’environnement, créer un espace vert et un cadre de vie adéquat aux populations et contribuer au renforcement de l’attractivité de la ville du détroit.

Ainsi, il vient répondre aux attentes et à la mobilisation des représentants de la société civile locale et les militants écologistes qui ont toujours appelé à la fermeture de cet ancien dépotoir sauvage et sa transformation en un espace vert, dont Tanger en général et la zone Mghogha ont grandement besoin.
Par ailleurs, les travaux de réalisation de ce projet consistent d’abord en la réhabilitation et la mise en place de terre végétale sur le terrain réservé à l’ancienne décharge publique de Mghogha. Cette convention prévoit ensuite l’acquisition et l’installation d’un système d’irrigation sur ce terrain. Il s’agit également de clôturer l’ensemble de l’espace par la plantation des arbres sur la longueur de son périmètre.

Selon les dispositions de ce projet de convention, l’APDN a pour mission, en tant que maître d’ouvrage, de préparer, entre autres, les dossiers et le lancement des appels d’offres concernant les phases de réalisation de l’opération de végétalisation de l’ancienne décharge publique de Tanger. Elle se charge également de la gestion administrative et financière jusqu’à la livraison de ce projet, et ce conformément aux règles en vigueur dans ce domaine.

Notons qu’en plus de l’opération de végétalisation de l’ancienne décharge publique de Mghogha, le CR-TTA a mené d’autres projets environnementaux, dont le financement et la mise en œuvre celui du «Quartier écologique de Merchane», l’aménagement des parcs urbains dans la province de Larache, le lancement de la deuxième tranche de la station de traitement des déchets de trituration des olives dans la province d’Ouezzane, ainsi que la création d’une station d’épuration à Ksar El Kebir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *