SociétéUne

Tanger/Covid-19 : La situation sanitaire s’améliore

© D.R

De grands efforts sont déployés pour maintenir la situation sous contrôle

Cette amélioration de la situation fait renaître l’espoir parmi la population tangéroise de voir leur ville reprendre un peu de son dynamisme grâce à la levée de certaines mesures de restrictions.

Après un combat de longue haleine mené par les autorités face à la Covid-19, Tanger connaît une amélioration sensible de la situation épidémiologique sur son territoire. Ainsi, elle fait partie des communes les moins affectées par la pandémie au niveau national. D’autant que sur un total de 180 cas de contamination à la Covid-19, enregistrés pendant les deux journées des 14 et 15 septembre dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la ville du détroit a connu au cours de cette période de 48 heures quelque 44 infections, dont seulement 7 cas ont été constatés, lundi 14 septembre, sur son territoire préfectoral.

Selon les données du ministère de la santé relatives à l’évolution de la situation épidémiologique du 7 au 13 septembre, le Nord a pu se positionner parmi les zones les moins affectées de la pandémie, avec un taux d’incidence hebdomadaire de 20 cas d’infection pour 100.000 habitants. Ce nouveau positionnement de la région nordique en général et Tanger en particulier parmi les zones les moins touchées est le fruit de grands efforts déployés pour pouvoir y maintenir la situation sanitaire sous contrôle.

Notons qu’après l’explosion des cas de contamination avec l’apparition des clusters à la mi-juillet, les autorités ont réussi à gagner le pari de faire sortir Tanger de l’état d’alerte maximal grâce à plusieurs facteurs, dont l’arrivée des Forces armées royales en renfort aux éléments de la Sûreté et des Forces auxiliaires pour pouvoir contenir la pandémie sur le territoire urbain. Ce qui a permis à la ville du détroit, bien avant la mi-août, de descendre sous la barre des 100 infections. Alors que Tanger a connu des pics de contaminations pendant les dix derniers jours de juillet, notamment plus de 420 cas relevés le 27 du mois dernier.

Cette amélioration de la situation fait renaître l’espoir parmi la population tangéroise de voir leur ville reprendre un peu de son dynamisme grâce à la levée de certaines mesures de restrictions telles que celles relatives au déplacement à l’entrée et à la sortie de la ville. Surtout que le maintien de Tanger dans la Zone II parmi les communes enregistrant le plus grand nombre de cas de contamination a constitué un coup dur pour les différents secteurs, dont le tourisme qui est le plus durement touché par la pandémie.

Ayant dû arrêter leurs activités pour leur majorité, il y a plus de six mois, avant l’entrée en vigueur du confinement sanitaire au niveau national, les opérateurs touristiques et les représentants des commerces dépendant du tourisme disent avoir raté cette saison estivale et auront beaucoup de mal à retrouver leur dynamisme d’avant Covid-19. D’aucuns ont dû mettre la clé sous le paillasson en raison de leur incapacité à faire face aux charges salariales et autres dépenses qui ont été revues à la hausse à cause des restrictions sanitaires en vigueur.

Articles similaires

EconomieUne

Investissements étrangers : Les efforts du Maroc mis en exergue par le Département d’État américain

L’engagement du Maroc pour booster les investissements s’illustre notamment par l’adoption en...

ActualitéUne

Tamwilcom présente à Tanger les mécanismes dédiés au financement des projets des Marocains du monde

Tamwilcom a organisé, jeudi à Tanger, une rencontre sous le thème « Soutenir...

SportsUne

Bouchra Baibanou lance le Toubkal Adventure Girls 2024

L’alpiniste Bouchra Baibanou, pionnière de l’alpinisme et source d’inspiration pour des générations...

SociétéUne

Le CNDH plaide pour «une ville des droits»

Le développement durable et inclusif des villes est intimement lié aux droits...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux