Tanger : Le wali au chevet des commerçants de l’ancienne médina

Tanger : Le wali au chevet des commerçants de l’ancienne médina

Les partenaires institutionnels et les professionnels concernés ont discuté avec lui des problématiques liées aux commerces intra-muros

Très dépendante des clients étrangers, la majorité des commerçants de l’ancienne médina de Tanger a beaucoup de difficultés à reprendre ses activités en ces temps de crise économique liée à la pandémie de Covid-19. Dans ce contexte, le wali de la région, Mohamed Mhidia, a présidé, vendredi 31 janvier, au siège de la wilaya, une réunion pour discuter des problématiques liées aux commerces dans l’ancienne médina et de trouver les moyens pour permettre à cet espace, qui a fait l’objet d’un important programme de réhabilitation et de valorisation, de retrouver son dynamisme. Cette rencontre – qui a rassemblé des représentants des départements institutionnels, des Chambres professionnelles et de la corporation des commerçants de la médina- vient en réponse à l’appel lancé par la société civile et les professionnels aux pouvoirs locaux afin de soutenir les commerces intra-muros. M. Mhidia a saisi l’occasion pour faire part de la nécessité de trouver des solutions aux problèmes dont souffrent les représentants des différents commerces de la médina. Il a encouragé tous les partenaires concernés à mobiliser tous leurs efforts pour pouvoir mieux répondre aux revendications de ces professionnels.

Les participants ont convenu de la nécessité d’accorder davantage d’importance à l’ancienne ville, qui a toujours fait partie des sites les plus plébiscités de la ville. D’ailleurs, ils ont fait part de la mise en avant des atouts et potentialités de la médina lors des journées commerciales prévues d’être organisées à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie et de services de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTA), dans la ville du détroit. Ainsi et pour soutenir et développer le commerce, la CCISTTA a incité les commerçants à participer aux séries de formation programmées, dont celles tenues sur le e-commerce dédiées aux professionnels du Nord. Rappelons que dans ce sens une opération vient d’être lancée à l’appel des acteurs associatifs, des professionnels et de simples Tangérois sur les réseaux sociaux pour encourager les internautes à aller faire leurs achats chez les commerçants de l’ancienne médina afin de les aider à faire face à la récession qui frappe toutes les activités commerciales en particulier celles dépendantes de la clientèle étrangère.

Plusieurs artistes, sportifs et influenceurs s’y sont joints en postant des vidéos de soutien en faveur des professionnels de la médina. Ils appellent leurs fans à participer à cette opération de solidarité avec ces commerçants, dont la majorité craint de ne pas pouvoir résister encore à cette crise. Car ils n’ont pas les moyens et les liquidités pour continuer de s’approvisionner en marchandises ou de payer le loyer de leurs locaux. Alors que d’aucuns ont été contraints dès le début de la pandémie de mettre la clé sous la porte et de se retirer définitivement du commerce. Notons qu’en plus des commerces de la médina, il y a lieu de citer les guides touristiques qui sont quasiment à l’arrêt d’activité en raison de la forte dépendance de leur secteur de la clientèle étrangère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *