Tétouan : Le Conseil communal au chevet des personnes autistes

Tétouan : Le Conseil communal au chevet des personnes autistes

Grâce à l’activation d’une convention de partenariat portant sur l’appui de la population cible

Le Centre pour personnes autistes de Tétouan, dont la pose de la première pierre a eu lieu en 2014 par SM le Roi Mohammed VI, constitue depuis son entrée en service il y a quatre ans l’une des plus importantes institutions éducatives et sociales et se distingue par son organisation et son professionnalisme dans l’accueil et l’accompagnement de la population cible. C’est ce qu’a tenu à rappeler Mustapha El Bakkouri, nouveau maire de Tanger, lors d’une visite organisée, mardi 11 octobre, aux différents services de cette structure. Il a ainsi fait part de la nécessité de l’activation des dispositions de la convention de partenariat liant la commune à l’association Yahya pour les enfants autistes de Tétouan portant sur le soutien de ce centre pour son rôle dans la formation, la protection ainsi que l’intégration des personnes autistes dans la société.

M. El Bakkouri a réitéré l’engagement de la nouvelle équipe communale dans ce genre d’initiative et d’assurer le plaidoyer et la défense des intérêts et des objectifs de l’association Yahya et du Centre avec des institutions élues provinciales, régionales et nationales pour contribuer à l’amélioration de leurs moyens financiers, techniques et logistiques. Surtout que «l’association est en train de travailler sur l’ouverture d’un deuxième centre pour personnes autistes à proximité du tribunal de première instance», a-t-il dit. Pour plus de détails, ce deuxième projet de centre pour personnes autistes, dont les travaux sont en cours, prévoit de répondre aux attentes de la population cible conformément aux normes en vigueur.

D’autant plus que «plus de 480 enfants autistes sont dans la liste d’attente», selon les responsables de ce projet. Cette nouvelle structure permet de renforcer les infrastructures d’accueil et d’accompagnement en faveur des personnes atteintes de cette maladie neurologique et de leurs familles et de réduire ainsi la pression sur le premier Centre pour personnes autistes de Tétouan, qui a été réalisé dans le cadre du programme de lutte contre la précarité. Opérationnel plus précisément depuis novembre 2017, ce premier centre a nécessité un investissement de 10 millions de dirhams dans le cadre d’une convention de partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et les deux départements de la santé et de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Il a réussi en peu de temps à devenir une référence dans l’intervention précoce et l’intégration scolaire de la population cible dans la région du Nord. Cette structure comprend deux salles d’orthophonie, deux d’enseignement primaire, une de rééducation physique, une autre de psychomotricité ainsi qu’un espace aménagé pour servir de lieu de jeux et de sport en faveur des bénéficiaires de cette initiative.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *