Un atelier d’art pour des enfants à besoins spécifiques à Ait Faska El Haouz

Un atelier d’art pour des enfants à besoins spécifiques à Ait Faska El Haouz

A l’initiative de l’association Anouar pour le développement et la solidarité

Jusqu’au 18 novembre, l’association Anouar pour le développement et la solidarité organise un atelier d’art à Ait Faska El Haouz à Marrakech, au profit des enfants handicapés mentaux. Un événement organisé depuis le 17 novembre en collaboration avec l’artiste plasticienne et céramiste Rajae Saiss, sous le thème «Art spontané».

A ce propos, le président de l’association, qui estime que cet atelier d’art est plus important puisque les principaux participants sont les enfants ayant des besoins spécifiques, en particulier les handicapés mentaux, se veut plus spontané. «Je crois que chacun d’entre nous, en particulier les enfants, a un artiste caché qui a besoin d’être éveillé. Les enfants ayant des besoins spéciaux ont une perception dynamique de leur environnement, mais ils sont parfois mis au défi d’exprimer ce qu’ils en pensent», révèle Mohamed Dekkak.

Par l’occasion, il précise avoir invité avec sa structure Rajae Saiss qui, «selon nous, est la meilleure instructrice pour les enfants ayant des besoins spéciaux». «Grâce à cet atelier, nous pourrons aider ces enfants et leur apprendre qu’ils peuvent utiliser l’art comme moyen de communication », ajoute le président. Comme il l’explicite, son association est là pour aider à réaliser le changement sociétal et le développement dans la communauté d’Ait Faska. De son côté, Rajae Saiss, qualifiée par cette structure d’artiste profonde bien connue pour ses créations, a une formation et une expérience établies dans le commissariat d’événements artistiques au Maroc. Lors de cet atelier, elle partage ses capacités et ses connaissances avec les enfants à besoins spécifiques d’Ait Faska. «Je travaille comme artiste et éducatrice auprès des enfants handicapés mentaux depuis 2003. Ces enfants ont une place spéciale dans mon coeur, et je crois qu’ils ont une affinité particulière avec l’art. L’atelier les aidera à exploiter leur esprit créatif et à créer un art unique et plein de sens», s’exprime- t-elle en confiant être honorée d’avoir été choisie par l’association Anouar pour co-organiser l’atelier d’art.

Pour elle, ce programme est une stratégie efficace pour apporter le développement à des enfants spéciaux. En organisant cet atelier, l’association, qui a, comme elle le rappelle, plus de dix ans d’expérience sans faille dans l’aide aux enfants défavorisés, franchira une nouvelle étape. Déjà, elle a, tel qu’elle l’indique, organisé et créé «avec succès» plusieurs programmes et projets liés aux soins de santé, aux moyens de subsistance et à l’éducation pour le bienêtre et le développement de la communauté à Ait Faska. «L’association Anouar, avec ses bénévoles dévoués, fait tout son chemin pour alléger les conditions de vie de la société et, par conséquent, minimiser les défis auxquels sont confrontées les personnes socialement défavorisées », enchaîne la structure qui croit fermement que les enfants détiennent la clé pour atteindre le développement durable et un avenir meilleur pour la société marocaine.

«Nous sommes heureux d’ouvrir nos portes et d’accueillir les enfants. Nous espérons qu’ils trouveront notre programme éclairant, passionnant et amusant», exalte M. Dekkak.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *