Société

Un enfant Marocain opéré à Marseille

Les chances d’une guérison se précisent de jour en jour pour un enfant marocain hospitalisé à l’Hôpital de La Timone de Marseille, après une opération chirurgicale sur une malformation de type très rare au cerveau. Grâce à un élan de solidarité de plusieurs personnes qui se sont jointes au combat de ses parents, Mohamed, âgé de 4 ans et fils d’un travailleur saisonnier d’une ferme de Sénas, dans la région de Marseille, avait été amené de Meknès et a subi le 5 décembre une intervention chirurgicale des plus délicates au service de neurochirurgie de pédiatrie du Pr. Gabriel Lena. Il s’agissait d’extirper une tumeur de malformation située dans l’hypothalamus, juste au dessus de la glande hypophysaire, qui commençait à avoir de graves conséquences sur la santé et le comportement de l’enfant. Malgré le caractère bénin de la tumeur, le diagnostic a établi qu’elle était à l’origine à la fois de fortes crises d’épilepsie et d’un vieillissement accéléré du petit garçon qui présente déjà des signes de puberté. Selon le professeur Lena qui a effectué lui-même l’opération, la seule solution était d’enlever la malformation qui grandissait simultanément à la croissance de l’enfant. La prise en charge thérapeutique d’une telle intervention nécessite des moyens de neurochirurgie infantile très spécialisés et/ou de radiochirurgie que seule Marseille possède à ce jour en France, avec notamment l’unique « Leksell Gamma Unit » de l’Hexagone. Mais il restait à résoudre le problème de la prise en charge financière en l’absence de toute couverture médicale de la famille du travailleur marocain, dont le statut de saisonnier dure depuis dix ans. L’élan de solidarité qui a permis cette action est parti d’une enseignante retraitée d’Avignon, Mme Monique Dalzon, qui, fortuitement informée par un de ses proches du drame que vivait Abdelhaq El-Baggaj.

Articles similaires

SociétéUne

Alerte météorologique: l’ADM appelle à la vigilance sur l’axe autoroutier Meknès-Oujda

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a appelé les usagers...

SociétéSpécialUne

Plus de 28.000 nouveaux inscrits en 2022-2023 : De plus en plus d’étudiants dans le privé

L’enseignement supérieur privé au Maroc attire des milliers de jeunes chaque année.

SociétéSpécial

Enseignement supérieur privé : CDG Invest entre dans le capital du Groupe Atlantique

CDG Invest a réalisé une prise de participation de 20% via son...

SociétéUne

Enseignement supérieur: La réforme en marche

Le digital occupe une place de taille dans la nouvelle réforme du...