Un montant de 700.000 euros déployé pour des ONG maghrébines et africaines

Un montant de 700.000 euros déployé pour des ONG maghrébines et africaines

Bayer consacre ses structures partenaires

Bayer poursuit sa stratégie d’innovation sociale. A cet effet, le groupe agro-pharmaceutique vient de gratifier ses ONG partenaires le temps d’une cérémonie en guise de reconnaissance de leurs efforts consentis lors de la crise sanitaire de Covid-19. En détail, ce sont plus de 10 partenaires associatifs en Afrique du Nord que Bayer a gratifiés. Aussi, plus de 15 associations et ONG africaines ont bénéficié des dons octroyés par le groupe. «Un budget de 360.000 euros a été déployé par le groupe depuis mars 2021 en Afrique du Nord, Centrale et de l’Ouest», précise le Groupe. En 2020, Bayer Maroc s’est, selon la même structure, engagé lors de la crise sanitaire à hauteur de «3,6 millions de dirhams de dons monétaires et médicamenteux ».

En outre, un montant de 700.000 euros a été déployé par la fondation Bayer au profit des ONG et associations à but non lucratif installés au Maroc, Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Sénégal et Cameroun.A propos de ces initiatives, le président de Bayer Afrique du Nord, Jean Baptiste Boulay, indique : «Aujourd’hui, nous consacrons notre énergie à concrétiser notre vision Health for all, Hunger for none grâce aux innovations scientifiques, digitales et sociales dédiées à l’agriculture et à la santé humaine. Nous pensons que la science et l’innovation seront essentielles pour l’avenir, tout comme elles l’ont été pour Bayer depuis plus de 160 ans». Tel qu’il l’ajoute, le Groupe veut, d’ici l’an 2030, «permettre à 100 millions de petits exploitants d’accéder à l’innovation agricole ; à 100 millions de femmes des pays à faible et moyen revenu de contrôler les naissances de manière responsable ; à 100 millions de personnes dans des zones mal desservies l’accès à des produits de santé pour un usage quotidien ». «Ceci, en contribuant à réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre sur les principaux marchés agricoles, ce qui aura un impact environnemental en matière de protection des cultures», poursuit-il.

Pour rappel, plusieurs associations ont pris part à cette cérémonie. Il s’agit notamment de la Fondation des cultures du monde, l’association Nagham, SOS Village d’Enfants Côte d’Ivoire ; SOS Village d’Enfants Maroc, SOS Village d’Enfants Tunisie, et la Fondation du Sud, l’Association de solidarité avec le milieu rural, UNDP Maghreb et TIBU Maroc. Elles ont présenté une synthèse des actions menées depuis leurs créations, leurs champs d’intervention ainsi que les impacts positifs sociaux des communautés bénéficiaires des différents programmes de chacune d’elles en partenariat avec le groupe agro-pharmaceutique Bayer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *