Un nouveau centre d’enfouissement et de valorisation des déchets à Ouezzane

Un nouveau centre d’enfouissement  et de valorisation des déchets à Ouezzane

Un ambitieux programme permet la réhabilitation et la fermeture de l’actuelle décharge publique

La mise en place de ce nouveau centre est le fruit d’un projet de convention de partenariat pour un investissement global d’environ 160 millions de dirhams.

Aider à l’organisation et le développement de la gestion des déchets ménagers et assimilés et à la diminution de leur impact environnemental et social. Tel est l’objectif d’un nouveau centre d’enfouissement et de valorisation des déchets dans la province d’Ouezzane.

Très attendue par la population en général et les défenseurs de l’environnement en particulier, la mise en place de ce nouveau centre est le fruit d’un projet de convention de partenariat pour un investissement global d’environ 160 millions de dirhams. Il est prévu également la réhabilitation et la fermeture de l’actuelle décharge publique (20 millions de dirhams) ainsi que l’élimination des différents points noirs (10 millions de dirhams) dans la province. Cette convention de partenariat liant le ministère de l’intérieur (à travers la direction générale des collectivités territoriales) au ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement, au conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, à la wilaya, à la fondation de coopération (porteuse de projet) et au conseil provincial de Ouezzane, s’inscrit dans le cadre du programme national des déchets ménagers (PNDM).

Ils s’engagent ainsi à mobiliser tous leurs efforts en vue d’atteindre les principaux objectifs tracés par ce programme. Sur le coût total du centre d’enfouissement et de valorisation des déchets, le département de l’énergie, des mines et de l’environnement se charge d’y allouer quelque 33,6 millions de dirhams. La direction générale des collectivités territoriales s’engage de contribuer à la réalisation de ce projet avec 14,4 millions de dirhams. Le conseil régional doit, quant à lui, y participer financièrement avec 50 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *