Société

Un père pédophile

Ahmed n’a jamais pensé qu’il serait un jour traduit devant la justice pour attentat à la pudeur envers une mineure. C’est la première question que lui a posée le président de la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat. Seulement Ahmed n’a pas pu répondre. Il a gardé le mutisme pour quelques secondes. Mais, il a fini par répondre, et expliquer qu’il n’a jamais pensé violer une femme et encore moins une fille. Il affirme être lui-même étonné d’avoir porté atteinte à une innocente qui a croisé son chemin. Il était en état d’ivresse quand il s’acheminait à destination de chez lui. Il n’avait dans la tête que le retour chez ses filles et son épouse. Il était 22h ce jour du mois de mars. De coutume, il rentre chez lui à ce moment. Cette fois-ci, sa femme et ses deux filles l’attendaient, se préoccupaient de lui au point que la mère lui a téléphoné. Il lui a répondu qu’il est encore avec des amis… Elle lui a téléphoné une fois encore vers 23h 30. Et il lui a répondu qu’il ne rentrerait que le lendemain matin, parce qu’il va passer la nuit chez l’un de ses amis. Il n’a jamais dormi loin de sa femme et de ses deux filles. En réalité, Ahmed était au commissariat police, soumis aux interrogatoires.
Ahmed a continué d’exprimer, devant la cour, son regret d’avoir détourné la victime, âgée de quatorze ans. Elle s’appelle Zahia. Elle venait de sortir de chez elle pour acheter du lait chez l’épicier de son quartier à Salé. Seulement, elle a été croisée par Ahmed. Ce dernier s’est approché d’elle et s’est arrangé pour la convaincre de rester en sa compagnie, surtout en lui proposant une somme d’argent. Sans attirer l’intention de l’épicier, elle l’a suivi, confiante dans cet homme à l’apparence respectueuse, vers un lieu obscur avant de la surprendre et de commencer à profiter de son jeune corps. Un jeune homme qui passait les a remarqués et s’est dirigé vers eux. Il a attaqué Ahmed et il a fait appel à d’autres personnes qui passaient un peu plus loin pour l’aider à l’immobiliser. Zahia a rejeté devant la cour la version de son violeur. Elle a affirmé avoir été croisée par Ahmed qui lui a demandé, effectivement, de l’accompagner. Quand elle a refusé, il l’a saisie par les cheveux pour la conduire vers un lieu obscur. Il lui a enlevé le slip en la giflant et a abusé d’elle sans pitié. Elle a ajouté à la cour qu’il n’a pas cessé de la violenter en abusant d’elle au point qu’il l’a dépucelée.
Lors de la confrontation, Ahmed a confirmé à la cour que Zahia l’avait accompagné de son plein gré et qu’il lui a versé une somme de 20 dirhams. Tandis que Zahia, elle a expliqué une fois encore qu’elle a été violée.
Le représentant du ministère public a requis la peine maximale contre Ahmed. Contrairement à l’avocat de la défense qui a réclamé le bénéfice des circonstances atténuantes.
Après les délibérations, la cour a jugé Ahmed coupable pour attentat à la pudeur sur la personne d’une mineure, et l’a condamné à 5 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

RégionsSociété

Caravanes médicales pluridisciplinaires au profit des populations de Tata

Plus de 1.500 personnes ont bénéficié des prestations de plusieurs caravanes médicales...

RégionsSociété

La compétitivité et l’attractivité touristique de Larache en débat

Cette rencontre a connu la présentation d’une série de projets visant à...

Société

Formation des moniteurs des auto-écoles : La Narsa et l’OFPPT s’allient

Deux conventions de partenariat portant sur la mise en place de programmes...

SociétéUne

55.000 tablettes pour la formation des enquêteurs et la collecte des données

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) projette d’acquérir 55.000 tablettes Android avec 12.000...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux