Un plan d’urgence contre les inondations à Tanger

Un plan d’urgence contre les inondations à Tanger

Fruit d’un projet de convention entre départements institutionnels et Conseils élus

Tanger poursuit ses opérations d’aménagement et de renforcement de ses infrastructures afin de se protéger contre les crues et inondations. C’est dans ce contexte que plusieurs départements institutionnels et des Conseils élus se mobilisent dans le cadre d’un plan d’urgence pour la protection contre les inondations, et ce pour une enveloppe budgétaire globale de 310 millions de dirhams. S’étendant sur une période allant de 2022 à 2024, ce nouveau programme fait l’objet d’un projet de convention dont les dispositions ont été approuvées lors de la dernière session extraordinaire du Conseil régional de Tanger- Tétouan-Al Hoceima (CRTTTA).

Ce projet de convention vise à protéger contre les inondations des zones et des quartiers généralement les plus peuplés et les plus dynamiques, mais exposés à un risque d’inondation et de crue des oueds traversant la ville. Il s’agit, entre autres, des deux zones industrielles de Mghogha et Al Majd ainsi que des quartiers de Ziaten, Boukhalef, Azib Bkiou, Al Aouama et Bouhout. Et vu l’importance de ce programme de grande ampleur, toutes les parties prenantes s’engagent à se mobiliser et travailler ensemble pour atteindre tous les objectifs fixés pour éviter les dégâts et les drames occasionnés par les intempéries, dont la mort il y a quelques mois de 24 personnes dans l’inondation d’une usine de textile à Tanger. Sur le coût total pour la réalisation du plan d’urgence, le CRT-TTA participe avec l’enveloppe budgétaire de 50 millions de dirhams.

Le ministère de l’équipement et de l’eau s’engage de son côté à contribuer au financement de ce chantier avec 200 millions de dirhams. Le ministère de l’intérieur et l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) y participent respectivement avec 50 et 2 millions de dirhams. Tandis que la commune et le Conseil préfectoral de Tanger-Asilah contribuent respectivement avec 3 millions chacun. Notons qu’en plus de projet de la convention relative à l’exécution du programme d’urgence de protection des inondations, les travaux de cette session extraordinaire ont été marqués par l’approbation des sept autres points inscrits à l’ordre du jour de cette assemblée.

Parmi lesquels, il y a lieu de citer l’adoption de celle relative au renforcement du réseau de surveillance de la qualité de l’air dans la région du Nord. D’une enveloppe budgétaire globale de 12 millions de dirhams, ce projet de partenariat liant le ministère de la transition énergétique et du développement durable à la wilaya de la région de Tanger-Tétouan- Al Hoceima et au CRT-TTA, intervient dans le cadre de l’activation de partenariat entre toutes les parties prenantes concernées par la protection de l’environnement et le développement durable et la gestion des ressources durables. Il s’agit également de deux autres accords de partenariat portant sur le renforcement de la connexion aérienne entre Tanger et les villes de Nador et d’Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *