SociétéUne

Une convention-cadre pour le déploiement du dossier médical partagé et de feuille de soins électronique

Une convention-cadre de partenariat visant à mutualiser les efforts liés au déploiement des solutions de dossier médical partagé et de feuille de soins électronique dans les établissements de santé et les cabinets médicaux a été signée le 2 février 2024 à Rabat.

Paraphé par le ministre de la santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, la ministre déléguée chargée de la transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Hassan Boubrik, et le directeur général de l’Agence de développement du digital (ADD), Mohammed Drissi Melyani, cet accord vise à définir le cadre du partenariat et de la coopération entre les parties signataires, la simplification du suivi médical, la coordination des traitements entre les professionnels de santé, la facilitation des procédures de remboursement des frais de soins médicaux pour les patients et ce par le biais de la création d’une interface unifiée pour la compatibilité et l’interfaçage des solutions de dossier médical partagé et de feuille de soins électronique au niveau national. Les solutions déployées visent à améliorer l’expérience des patients et des professionnels de santé en les plaçant au centre des soins de santé, en offrant un accès transparent à leur dossier médical grâce au dossier médical partagé et en simplifiant la gestion des demandes de paiement grâce à la fiche de traitement électronique, ainsi que la réduction de la charge administrative pesant sur les professionnels de la santé afin d’obtenir une prise en charge médicale plus efficace», indique le ministère de la santé et de la protection sociale dans un communiqué. Ces solutions visent également à améliorer la qualité de la prise en charge et les soins de santé en établissant un système de coordination des soins idéal qui facilite l’accès des professionnels de la santé aux informations médicales complètes des patients, ce qui permet de réduire le risque d’erreurs médicales, d’améliorer la précision du diagnostic, ainsi que réduire et simplifier les démarches administratives pour les patients et les professionnels de santé, et permettre aux patients d’accéder à leurs données médicales.

Articles similaires

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

EconomieUne

Maroc-France : Niveau record pour les échanges commerciaux en 2023

Avec un volume de plus de 14 milliards d’euros

AutomobileUne

La nouvelle Opel Corsa allie audace et polyvalence

La nouvelle Opel Corsa fait son entrée sur le marché marocain. Disponible...

RégionsSociété

Caravanes médicales pluridisciplinaires au profit des populations de Tata

Plus de 1.500 personnes ont bénéficié des prestations de plusieurs caravanes médicales...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux