Une couverture sociale pour tous les Marocains

Une couverture sociale pour tous les Marocains

Lancement de la généralisation de la protection sociale

L’année 2021 a été marquée par le lancement du projet de généralisation de la protection sociale. Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait présidé le 14 avril 2021 au Plais Royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en oeuvre de ce projet de grande envergure. Cette importante réforme consacre une couverture sociale au profit de tous les Marocains à travers la généralisation de l’Assurance maladie obligatoire (AMO) d’ici fin 2022 au profit de 22 millions de personnes supplémentaires. Il s’agit ainsi de mettre en place une couverture médicale universelle qui intègre les bénéficiaires du Ramed, les catégories des professionnels, les travailleurs indépendants et les personnes non salariées qui exercent une activité libérale. «Les populations qui bénéficient du Ramed devraient être intégrées à l’AMO à compter du mois de juillet 2022», avait annoncé le directeur général de la CNSS, Hassan Boubrik lors d’une conférence de presse tenue le 1er décembre dernier à Casablanca. Ainsi, les premières catégories concernées qui sont désormais assujetties à l’AMO sont les suivantes: les personnes assujetties à la contribution professionnelle unique (CPU) dont l’effectif est estimé à 500.000, les commerçants et artisans tenant une comptabilité (120.000), les médecins (14.000), les pharmaciens (13.000), les dentistes (5.500), les notaires (2.000), le personnel paramédical (sages-femmes, kinés, opticiens… qui sont estimés à 5.660) et enfin les auto-entrepreneurs (300.000).

Le total des effectifs estimé pour cette catégorie socioprofessionnelle est de 960.160. Depuis le 1er décembre 2021, ce sont 9 catégories de professionnels TNS qui sont concernés par l’extension de la couverture médicale. Ce qui représente près de 900.000 personnes. En tenant compte des familles de cette cible, ce sont entre 2 à 3 millions de Marocains qui sont concernées. Le second axe porte sur la généralisation des allocations familiales qui bénéficieront à près de 7 millions d’enfants en âge de scolarité, au profit de 3 millions de familles. Il est également prévu l’élargissement de la base d’adhérents au système de retraite en y incorporant près de 5 millions de Marocains parmi la population active non titulaire d’un droit à une pension. Enfin, le dernier axe s’articule autour de la généralisation de l’accès à l’indemnité pour perte d’emploi au profit des personnes ayant un emploi régulier.

Le déploiement de cette réforme se fera de manière progressive, sur une période de 5 ans en deux phases. La première s’étale de 2021 à 2023 et porte sur la généralisation de l’AMO et des allocations familiales. La seconde prend effet de 2023 à 2025 et concerne la généralisation de la retraite et de l’indemnité pour perte d’emploi. Pour accompagner cette importante réforme, il sera procédé à une refonte du cadre législatif et réglementaire régissant la protection sociale ainsi que la mise à niveau des structures hospitalières et l’organisation de la filière des soins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *