Vaccination : Le Maroc accélère le process

Vaccination :  Le Maroc accélère le process

Ouverture des vaccinodromes, élargissement aux 25-29 ans, nouvel arrivage de Sinopharm

Un nouvel arrivage du vaccin Sinopharm est prévu en début de semaine. «1 million de doses du vaccin chinois est attendu mardi 27 ou mercredi 28 juillet»

La situation épidémiologique au Maroc devient de plus en plus alarmante. Tous les indicateurs grimpent en flèche: les cas de contamination, les cas actifs, les décès, les cas sévères ou critiques, le taux d’occupation des lits de réanimation Covid-19. Le pays a enregistré le samedi 24 juillet un nouveau pic avec 5.494 nouveaux cas. Le nombre de patients admis en réanimation ou soins intensifs ne cesse d’augmenter de jour en jour. Les données du ministère de la santé font état de 616 cas samedi avec 135 nouveaux patients qui ont été hospitalisés en réanimation. «En l’espace de 1 mois, on est passé d’un taux de remplissage des lits de réanimation de 5% à 19% actuellement, ce qui est grave. Il faut rappeler qu’avec un taux d’occupation des lits de réanimation de 35%, le pays était dans une situation critique», indique Dr Said Afif, membre du Comité national scientifique et technique anti-Covid et président de la Société marocaine des sciences médicales. Ce dernier rappelle que le variant Delta est très contagieux (40 à 60% plus que la souche Alpha) et entraîne une augmentation des contaminations. Son délai d’incubation est de 4 jours, soit plus court que celui du variant classique (6 jours) et la charge virale plus élevée, ce qui fait qu’une personne touchée contamine plus de personnes, avant même d’avoir des symptômes. Selon le Dr Afif, le principal danger est que le variant Delta touche davantage les jeunes et les personnes non vaccinées. «Les jeunes âgés de moins de 20 ans ont peu de symptômes. Cela dit, bon nombre d’entre eux ne savent pas qu’ils sont atteints de Covid et contaminent d’autres personnes. Le risque étant les personnes âgées qui n’ont pas été vaccinées. Les personnes de cette catégorie d’âge pourraient finir à l’hôpital ou décéder, si elles sont contaminées», signale-t-il.

Le Maroc va entamer la vaccination des 25-29 ans dès ce lundi

Le vaccin protège des formes graves à 90%. C’est pourquoi le seul moyen de contrer la propagation du virus est d’accélérer la vaccination. Pour ce faire, les autorités ont pris toutes les mesures. Il faut signaler à ce sujet l’ouverture des centres de vaccination anti-Covid le lendemain de l’Aïd Al Adha. Le ministère de la santé a aussi annoncé, samedi, l’ouverture des centres de vaccination tous les jours jusqu’à 20 heures et ce dès le dimanche 25 juillet. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre de l’accélération du processus de vaccination. L’autre mesure importante concerne l’ouverture de vaccinodromes, c’est-à-dire de grands centres qui permettront de vacciner un grand nombre de personnes. «Chaque vaccinodrome permettra de vacciner entre 500 et 1.000 personnes par jour», précise Dr Afif. Le Maroc poursuit ses efforts pour disposer au plus vite d’un grand nombre de doses de vaccin pour accélérer sa campagne de vaccination. Le Royaume a reçu samedi 300.000 doses du vaccin Janssen de la firme américaine Johnson & Johnson. Avec cette nouvelle livraison, il sera possible de vacciner 300.000 personnes sachant qu’il s’agit d’un vaccin unidose. «Ces doses de vaccin seront réservées aux villes enregistrant le plus grand nombre de contamination, à savoir Casablanca, Rabat et Marrakech», précise Dr Afif. Toujours selon notre source, un nouvel arrivage du vaccin Sinopharm est prévu en début de semaine. «1 million de doses du vaccin chinois est attendu mardi 27 ou mercredi 28 juillet». Par ailleurs, selon ce spécialiste, le Maroc va entamer la vaccination des 25-29 ans dès ce lundi. A l’heure où nous mettons sous presse, le ministère de la santé ne l’a toujours pas annoncé officiellement à travers la publication d’un communiqué. Toujours est-il que le Dr Afif nous a confirmé que pour cette tranche d’âge, les personnes ont déjà reçu des sms pour leur rendez-vous de vaccination. Dans le cadre de l’accélération de la vaccination, le Dr Afif estime qu’il faut l’adhésion de l’ensemble du personnel de santé (privé, public, militaire) car il y a actuellement une forte pression du personnel soignant public. «Il faut mobiliser le personnel soignant du privé pour vacciner le maximum de personnes en un laps de temps court».

4.000 personnes vaccinées ont contracté la Covid

Actuellement, 35% de la population cible est vaccinée (près de 10 millions de personnes complètement vaccinées). Il est aussi important de relever que jusqu’à présent, le Maroc a affiché un taux très bas d’infection à la Covid au sein de la population vaccinée. A ce sujet, le Dr Afif précise que le nombre de cas de Covid chez des personnes ayant reçu les deux doses de vaccin est de 0,04%. Jusqu’au samedi 24 juillet, le nombre de personnes ayant reçu les deux doses s’élevait à 9.794.265, soit près de 4.000 cas. Le Dr Afif appelle de nouveau les citoyens au strict respect des mesures barrières et à se faire vacciner pour éviter une catastrophe sanitaire. «Si la situation sanitaire continue de se dégrader, il y aura inévitablement plus de restrictions», conclut-il.

Explosion des cas dans la région de Casablanca-Settat : La wilaya appelle à la vigilance 

Les contaminations ont explosé dans la région de Casablanca-Settat avec 2.494 nouveaux cas dont 1.810 pour la seule ville de Casablanca. Devant l’évolution inquiétante de la situation épidémiologique, la wilaya de la Région de Casablanca-Settat exhorte, dans un communiqué, la population éligible non encore vaccinée à se rendre massivement aux centres de vaccination dans la mesure où la vaccination constitue aujourd’hui le seul moyen pour se protéger individuellement et collectivement contre cette pandémie et freiner ainsi sa propagation.

La wilaya a aussi appelé le secteur privé à privilégier le télétravail lorsque cela est possible. La limitation de la propagation du coronavirus constitue en effet l’élément déterminant pour la continuité des activités économiques sans restriction particulières. Enfin, la wilaya rappelle à l’ensemble de la population l’obligation de continuer à respecter les exigences sanitaires et les mesures barrières (distanciation et port du masque). L’engagement ferme et responsable de tout un chacun est le seul moyen pour surmonter cette étape sanitaire et conforter les acquis réalisés par notre pays depuis l’apparition de la pandémie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *