970x250

VIH : Lancement d’une étude exploratoire sur la vulnérabilité des personnes transgenre au Maroc

VIH : Lancement d’une étude exploratoire sur la vulnérabilité  des personnes transgenre au Maroc

Elle permettra de dresser le profil de cette population, les lieux de fréquentation, les comportements à risques

Le ministère de la santé intensifie ses efforts dans la prise en charge des personnes vivant avec le VIH. La direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies vient de lancer 3 appels d’offres dans ce cadre. La première porte sur l’élaboration d’un guide national sur la prise en charge des accidents d’exposition au sang et sexuels. Le second appel d’offres concerne la prise en charge des personnes vivant avec le VIH au niveau du secteur privé et enfin le dernier porte sur l’élaboration d’une étude exploratoire sur la vulnérabilité et les besoins des personnes transgenre au Maroc. A l’échelle mondiale, les communautés transgenre comptent parmi les plus lourdement affectées par le VIH, alors qu’elles sont parmi les moins reconnues et les moins bien servies par les programmes VIH aux échelons national, régional et international.

Au Maroc, l’une des recommandations principales de l’évaluation basée sur le genre de la riposte nationale au VIH/sida réalisée en collaboration avec l’ONUSIDA et le Fonds mondial en 2019 est de conduire une étude exploratoire relative aux populations vulnérables et cachées et particulièrement la population transgenre. A cet effet, la Direction de l’épidémiologie procédera au recrutement d’un expert pour générer des connaissances concernant les besoins et vulnérabilité au VIH des diverses communautés transgenres au niveau national. Une recherche exploratoire sera élaborée pour approcher le profil de cette population, les lieux de fréquentation, les comportements à risques, la vulnérabilité aux IST/VIH, l’accès aux services et apprécier ses besoins spécifiques en matière de services de prévention, de soins et d’accompagnement.

S’agissant de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH au niveau du secteur privé, il faut rappeler à ce sujet que l’OMS situe le Maroc parmi les 57 pays au monde avec une pénurie aiguë du personnel soignant. Le processus de «délégation des tâches» constitue l’une des stratégies susceptibles d’améliorer l’utilisation des ressources, de proposer des services plus adaptés et des approches plus intégrées, centrées sur le patient dans l’accès aux services VIH. En 2021, un protocole national de référence pour la délégation des tâches pour les soins VIH avait été élaboré afin de mettre à contribution les secteurs privé, communautaire et pénitentiaire dans la prise en charge du VIH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.