Voici comment la rentrée scolaire 2020-2021 sera organisée

Voici comment la rentrée scolaire 2020-2021 sera organisée

Le département de l’éducation nationale dévoile son plan

 

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique vient de dévoiler les détails de l’organisation de l’année scolaire 2020-2021 dans le contexte de la Covid-19. Ce document exhaustif est accompagné d’une note de présentation destinée à l’ensemble des intervenants dans ce processus. Celle-ci met en exergue la difficulté rencontrée pour prévoir la suite dans cette période de Covid-19 et en même temps la nécessite d’adapter les mécanismes et outils d’enseignement à ce contexte. Pour surmonter ces défis, le département de l’éducation nationale dit avoir pris une démarche anticipative parallèlement à la fin de l’année scolaire précédente. Un plan de travail a été donc mis en place pour l’année 2020-2021. Il se base sur différents scénarios, et ce pour répondre à tous les imprévus et les hypothèses qui pouvaient survenir. Ce plan prend en considération également l’évolution de la situation épidémiologique du pays, indique ladite note. Destiné aux établissements d’enseignement publics et privés, ce document fixe les principes et les fondamentaux à respecter durant la rentrée scolaire qui démarre dans quelques jours.

Le distanciel s’est fait par la force des choses

 

Le département de l’éducation nationale précise que le présentiel était le modèle d’enseignement de base pour lequel il avait opté au départ alors que le recours au distanciel se présentait comme une sorte d’alternative exceptionnelle. Néanmoins, l’équation a changé en raison de l’évolution de la situation épidémiologique du Maroc. Ainsi, le choix s’est porté sur l’enseignement à distance comme principal modèle d’enseignement afin de préserver la santé de tous. Cette note liste une série de mesures pouvant assurer cette transition et permettre aux écoles d’être prêtes à passer d’un modèle à un autre durant l’année scolaire, et ce en fonction de la situation épidémiologique du pays. Dans ce processus, les responsables afférents au ministère de tutelle dans les régions, les provinces, et au niveau local ont un rôle à jouer dans l’application des mesures qui s’imposent. Par ailleurs et comme cela a été précisé récemment par le même département, trois scénarios sont sur la table. Le premier se base sur  un modèle d’enseignement en présentiel au cas où le retour à la situation normale se fait et la situation épidémiologique va vers une amélioration. Le second scénario se fonde sur l’application de la distanciation physique au cas où la situation épidémiologique l’impose. Il consiste à adopter un système hybride où il sera question d’alterner entre l’enseignement à distance et l’enseignement en présentiel. Le troisième scénario repose, pour sa part, sur le 100% distanciel au cas où la situation épidémiologique s’aggrave. De manière générale, les établissements scolaires peuvent s’adapter à tous les scénarios en coordination avec les autorités concernées, relève la même source indiquant que ce sont les directions provinciales qui ont la compétence de proposer le modèle d’enseignement adapté pour chaque établissement, et ce avec l’accompagnement des académies régionales.

Mode opératoire   

 

Compte tenu de l’évolution inquiétante du nombre de contamination liée au Coronavirus, l’année scolaire 2020-2021 démarre donc avec l’enseignement à distance. Dans sa note, le ministère explique que les cours seront diffusés sur les chaînes de télévision et que le contenu numérique éducatif alimentera les différentes plates-formes électroniques du département de l’éducation nationale. Des classes virtuelles seront dispensées à cette occasion afin de créer des échanges entre les enseignants et les apprenants. Par ailleurs, le ministère rappelle que les parents peuvent choisir entre le modèle présentiel ou distanciel. Il précise, en revanche, que la généralisation du modèle d’enseignement présentiel se fera dès que la situation épidémiologique du pays le permet. Pour profiter du présentiel, le département de l’éducation nationale avait, il y a quelques jours, émis un formulaire à remplir (directement ou par voie électronique) par les parents d’élèves et à déposer auprès des services concernées à compter du 1er septembre jusqu’au 3 septembre 2020.

Contrôles continus

 

 

Les examens permettent d’évaluer le niveau des élèves. Par conséquent, la tutelle émettra ultérieurement une note explicative pour détailler le déroulement des épreuves continues. Ces dernières se basent sur la présence physique des apprenants sur les lieux des examens. Dans cette perspective, l’application des contrôles continus devra prendre en compte la distanciation entre les élèves afin de respecter les mesures sanitaires.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *