Accueil Spécial Chronologie : le Sénégal depuis l’alternance historique de 2000
Spécial

Chronologie : le Sénégal depuis l’alternance historique de 2000

– 19 mars 2000 : Abdoulaye Wade du Parti démocratique sénégalais (PDS, libéral) remporte le second tour de l’élection présidentielle face à Abdou Diouf, au pouvoir depuis 1981. Sa victoire, première alternance après quarante ans de pouvoir socialiste, est saluée comme un "modèle de transition démocratique" en Afrique.
– 1er avr : Moustapha Niasse de l’Alliance des forces de progrès (AFP) Premier ministre.
– 11 avr : Reprise de la violence en Casamance (sud) en proie depuis 1982 à une rébellion indépendantiste conduite par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).
– 3 mars 2001 : Limogeage de Niasse, remplacé par Mame Madior Boye, première femme nommée à ce poste: éclatement de la coalition ayant permis à Wade d’accéder au pouvoir.
– 29 avr: Législatives anticipées. Victoire écrasante de la coalition "Sopi" ("Changement") formée autour du parti de Wade.
– 26 sept 2002 : Le ferry Le Joola fait naufrage au large de la Gambie, sous l’effet de la tempête, de la surcharge et d’une accumulation de fautes à tous les niveaux : 1.863 morts et seulement 64 rescapés.
– 4 nov: Wade nomme un de ses lieutenants, Idrissa Seck, Premier ministre.
– 1er mars 2003 : Niasse accuse le régime de "trahison" vis-à-vis du peuple qui l’a porté au pouvoir.
– 19 mars : Wade se refuse à "condamner" l’utilisation de la force en Irak sans le feu vert de l’ONU, en considérant qu’il ne peut pas "empêcher un pays comme les Etats-Unis de faire ce qu’il a à faire".
– 21 avr 2004 : Macky Sall Premier ministre.
– 6 déc : Entretien à Washington Wade/Bush.
– 10 déc : Abolition de la peine de mort.
– 30 déc : Signature d’un accord destiné à ramener la paix en Casamance.
– 2-5 fév 2005 : Visite du président français Jacques Chirac.
– 2 avr : Plus de dix mille manifestants à Dakar pour dénoncer "l’impunité"" et l’accaparemment des médias publics par le pouvoir".
– 23 juil : Idrissa Seck, accusé de malversations financières, est inculpé "d’atteinte à la défense nationale et à la sûreté de l’Etat" et placé en détention. Ses avocats dénoncent un "procès politique".
– 25 oct : Reprise des relations diplomatiques avec la Chine, interrompues pendant neuf ans.
– 16 déc : Prorogation du mandat des députés jusqu’en 2007, à l’issue d’un vote boycotté par l’opposition.
– 7 fév 2006 : Seck libéré après près de sept mois de détention provisoire.
– 19 avr : Une quinzaine d’organisations de la société civile dénoncent le "harcèlement" des opposants et de la presse visés par des poursuites judiciaires.
– 12 jan 2007: Report des législatives, mais le scrutin présidentiel est maintenu au 25 février.
– 14 jan : Décès du chef emblématique du séparatisme en Casamance, l’abbé Augustin Diamacoune Senghor.
– 27 jan : Les forces de l’ordre dispersent une marche interdite de plusieurs centaines de personnes. Plusieurs responsables de l’opposition, dont trois candidats à la présidentielle, sont brièvement interpellés.
– 31 jan : Adoption d’un projet de loi restaurant le Sénat.
– 4 fév: Début de la campagne présidentielle.

Articles similaires

67ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance : Un devoir de mémoire, un regard vers l’avenir

Les provinces du Sud sont le parfait exemple du chemin effectué. Le...

Le Groupe OCP fortement engagé

Préservation des ressources hydriques

Le bilan financier des Fonds nationaux mis en place

Développement énergétique, protection de l’environnement et développement durable

78 milliards de dollars d’investissements identifiés par la Banque mondiale

Afin d’ancrer le Maroc sur une trajectoire de résilience et bas carbone...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie