Larbi Bencheikh : L OFPPT prévoit d accueillir 340.000 jeunes à la rentrée 2013-2014

Larbi Bencheikh : L OFPPT prévoit d accueillir 340.000 jeunes à la rentrée 2013-2014

ALM : Quelles sont les filières de la formation professionnelle qui attirent le plus les jeunes Marocains?

Larbi Bencheikh : Ce sont les filières liées aux secteurs en pleine croissance, qui bénéficient des grands projets de développement nationaux qui attirent le plus les jeunes, en raison des perspectives d’insertion qu’ils offrent et de leur caractère novateur. A l’OFPPT, les filières les plus demandées sont des filières des secteurs de l’aéronautique, l’automobile, l’industrie mécanique, le génie climatique, le Tertiaire (gestion, comptabilité…), les TIC, le BTP, le transport/logistique, l’audiovisuel… Globalement, le taux de demande moyen est de 3 à 4 demandes par place offerte.

Quelles sont les filières en formation professionnelle qui ont toujours de l’avenir ?

Je serai tenté de répondre toutes, puisque l’offre de formation de l’OFPPT est développée en accompagnant des grands projets économiques et sociaux. Elle est en effet dimensionnée en fonction des projections en ressources humaines à former par secteur, en étroite concertation avec les opérateurs économiques. De ce fait, toute filière répond à un besoin et offre des perspectives d’avenir, que ce soit en termes d’insertion, d’auto-emploi ou de création d’entreprises. Aussi, il y a des filières d’avenir dans des secteurs liés aux projets structurants : Pacte National pour l’Émergence Industrielle, notamment dans les métiers de l’aéronautique, l’automobile, l’agroalimentaire, l’électronique, le textile/cuir, l’offshoring. Il y a aussi les secteurs porteurs tels que le BTP, l’hôtellerie/tourisme, les métiers du transport/logistique, …  

Il y a tout juste un an, Microsoft Maroc s’est allié à l’OFPPT afin de développer un partenariat stratégique de longue durée qui contribuera à améliorer la formation professionnelle et à favoriser l’innovation. Quel bilan faites-vous de cette initiative ?

Microsoft nous a effectivement approchés, il y a un an, en tant que leader de la formation professionnelle au Maroc, afin de bénéficier de notre couverture nationale et de notre expertise dans le secteur des TIC.
A cet effet, l’OFPPT a adhéré au programme « Accord Alliance Education Microsoft », qui permet aux formateurs et aux stagiaires de disposer de cursus certifiés, adaptés aux besoins des entreprises. La convention, signée en 2012, permet de faire de l’OFPPT une plate-forme au service des secteurs des TIC et de l’offshoring grâce à la création de 100 IT Academy Microsoft, offrant 60.000 certifications sur 3 ans, la mise en place d’une plate-forme de perfectionnement de 420 formateurs TIC et la desserte de 500.000 utilisateurs par la solution Cloud Office 365. Actuellement, l’OFPPT dispose de 20 centres de certification Prometric (certification dans des produits professionnels de Microsoft (MCP) et des technologies de pointe telles que l’administration et la conception  de l’infrastructure Réseau, l’Administration des bases de données, le développement Web) et 20 centres de certification Certiport (Certification dans la gamme des produits bureautiques : Word, Excel, PowerPoint, Access ….), qui permettent de passer des examens de certification en faveur des stagiaires, des formateurs … A ce jour, 408 certifications pour le corps formateur ont été délivrées, et 2.882 stagiaires ont été certifiés.

Quelles sont les nouveautés de la rentrée 2013-2014 à l’OFPPT ?

Nous préparons actuellement la rentrée 2013-2014 au cours de laquelle l’OFPPT prévoit d’accueillir 340.000 jeunes. La rentrée sera marquée par la mise en place de formations dans de nouveaux secteurs tels que la maintenance Aéronautique & Logistique aéroportuaire, la filière équine, les travaux publics… L’OFPPT travaille également à la mise en place de formations dans les métiers liés à la grande distribution dans le cadre de l’accompagnement du programme Rawaj, ou encore aux énergies renouvelables et l’environnement.  Je tiens également à préciser que ces nouvelles créations sont basées sur les besoins en ressources humaines consolidés par les études menées par l’OFPPT, les différents départements ministériels, les fédérations et associations professionnelles….

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *