Après l’interdiction d’entrée du club sud-africain au Maroc en raison des mesures de restriction des déplacements : Le Wydad dans l’expectative

Après l’interdiction d’entrée du club sud-africain au Maroc en raison des mesures de restriction des déplacements : Le Wydad dans l’expectative

Les Sud-Africains n’ont en effet pas pu s’envoler pour le Maroc ce mercredi comme ils l’avaient prévu. A l’origine de cet empêchement se trouvent les mesures de restriction des déplacements prononcées par le Maroc qui a interdit d’entrée sur le territoire les voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, pays berceau d’un des variants de la Covid-19.

Voici une information qui a fait l’effet d’une douche froide sur les supporters du ballon rond national et particulièrement ceux du Wydad Casablanca. La phase de groupes de la Ligue des champions africaine à laquelle il prend part n’a pas encore débuté qu’un gros imbroglio vient déjà d’éclater.
Prévu ce samedi 13 février, le match opposant le Wydad au Kaiser Chiefs n’aura pas lieu. Censés se déplacer à Casablanca dans le cadre la 1ère journée, les Sud-Africains n’ont en effet pas pu s’envoler pour le Maroc ce mercredi comme ils l’avaient prévu. A l’origine de cet empêchement se trouvent les mesures de restriction des déplacements prononcées par le Maroc qui a interdit d’entrée sur le territoire les voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, pays berceau d’un des variants de la Covid-19.

Sur sa page officielle Facebook, le club de Soweto a indiqué jeudi à 17h00 qu’«en raison du retard dans la délivrance des visas pour le Maroc et du manque de communication de la Fédération marocaine de football (FRMF) et des autorités, le club n’a pas eu d’autre choix que de reporter son voyage à demain, en attendant la résolution de la question et la coopération de toutes les parties concernées. Les Kaizer Chiefs peuvent confirmer que le club a rempli toutes les conditions requises pour le voyage, y compris toutes les exigences du protocole Covid-19. Nous continuerons à collaborer avec la SAFA (Fédération sud-africaine de football) et l’ambassade d’Afrique du Sud au Maroc pour essayer de saisir la CAF afin de résoudre le problème».
En soirée, la FRMF a saisi la CAF pour demander le report de ce match, ou, à défaut, de le tenir dans un autre pays.
Dans un communiqué publié sur son site officiel, la FRMF indique avoir adressé une lettre à la Commission d’organisation des compétitions interclubs de la CAF l’informant de la décision des autorités marocaines de ne pas autoriser le match WAC/Kaizer Chiefs «pour des raisons sanitaires, suite à l’évolution récente de la pandémie de la Covid-19».
De nombreuses pages sur Facebook ont reproché à la Fédération cette décision prise à seulement trois jours de la rencontre, ce qui réduit considérablement les marges de manœuvre. De plus, elles estiment que la Fédération disposait de suffisamment de temps pour trouver une solution étant donné que le tirage au sort a eu lieu le 8 janvier et que les vols en provenance ou à destination de l’Afrique du Sud sont eux aussi suspendus depuis plusieurs semaines.

L’enjeu est de taille et le règlement de la CAF reste flou. Sur sa page officielle, il est indiqué que «dans le cas où une équipe ne peut se rendre sur le lieu du match à cause des restrictions de voyage ou autres restrictions liées à la Covid-19, alors cette équipe sera considérée comme ayant perdu le match 2-0». Cela signifie que ce sont les Sud-Africains qui seront sanctionnés si aucune alternative n’est trouvée.
Cependant, et toujours selon le règlement de l’instance africaine, «si une équipe hôte ne peut pas organiser le match ou ne peut pas recevoir une autre équipe pour absence d’une autorisation gouvernementale, cette équipe sera considérée comme ayant perdu le match 2-0», ce qui n’est pas en faveur du Wydad qui devrait dans ce cas endosser toute la responsabilité.
La CAF est maintenant dans l’obligation de se prononcer pour tirer toute cette affaire au clair. En Coupe de la Confédération, les choses vont bon train. Le Raja Casablanca s’apprête à prendre part aux seizièmes de finale bis en recevant dimanche au Complexe sportif Mohammed V l’US Monsatir. Après l’élimination surprise de la Ligue des champions, les Verts ne sont pas prêts à capituler à nouveau et livreront une grande bataille pour assurer leur qualification à la phase de poules. Ayant lui aussi une ferme volonté d’accéder au prochain tour, le club tunisien a annoncé de son côté que quatre nouveaux joueurs ont été ajoutés à la liste africaine.
Les joueurs sont les Algériens Hédi Bilaamiri et Taoufik Zerara, le Congolais Dagou Tchimbaba et Haykel Chikhaoui. Le club du Ribat participe pour la première fois à une Coupe d’Afrique interclubs et aura à cœur de créer lui aussi la surprise en évinçant un sérieux prétendant au titre.
Par ailleurs, l’Ittihad Casablanca fera un long voyage en Zambie où le Nkana FC Kitwe l’attend de pied ferme.
Les matchs retour sont prévus le 21 février.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *