Sports

Basket : nos jeunes se sont illustrés à Cahors

© D.R

On ne peut évoquer le basket-ball national sans parler de la ligue de la Chaouia. En effet, quelle autre Ligue nationale peut s’enorgueillir d’un demi-siècle de présence consécutive dans la planète de la grosse sphère orange nationale. Il y a eu certes des hauts et des bas, mais les pendules sont parvenus à se mettre à l’heure avec l’arrivée du jeune Ramzi président actuel de la Ligue de la Chaouia. Une Ligue doyenne qui a laissé des traces indélébiles avec son passé glorieux. Cet institut national parvient toujours à dénicher quelques hommes de base, solides, fiables et adaptés leur époque.
Des hommes qui ont su aider la Ligue à traverser les années, sans jamais faiblir. Ceci s’applique également pour les joueurs qui ont été initiés, formés et qui ont fait les beaux jours des équipes nationales.
La politique dans ce contexte n’a pas changé   puisque dans le cadre de la promotion du basket-ball, la Ligue de la Chaouia comme à son accoutumée a participé au 4ème tournoi international de Cahors.
Cette grande manifestation, réputée être de haut niveau, a été caractérisée par la participation de seize équipes : des benjamins représentant différents pays très connus dans le domaine du basket-ball notamment la France, l’Irlande, l’Angleterre, la Yougoslavie et le Maroc représenté par la Ligue de la Chaouia. Ainsi, donc, nos jeunes basketteurs se sont distingués par leur jeu collectif, leur maîtrise du ballon et leur vitesse d’exécution. Ils ont été de vrais ambassadeurs de la balle au panier national puisqu’ils ont fait preuve d’un fair-play exemplaire.
La troisième place obtenue devant la Litouanie I et Litouanie II en dit long sur le bon comportement de nos jeunes joueurs à Cahors qui ont d’ailleurs été soutenus et applaudis par un grand public de passionnés du basket-ball.
On ne peut clore ce chapitre sans citer la prestation remarquable du jeune basketteur, Ali Reda Harrass, du WAC qui s’est vu décerné le trophée du meilleur joueur du tournoi. Ce jeune joueur n’est autre que le fils de l’ex-international Bouchaïb Harras qui a également eu le privilège de coacher cette jeune équipe prometteuse. Les frais coûteux de déplacement à Cahors en France ont été payés par la Ligue de la Chaouia, la Fédération royale marocaine de basket-ball et les parents des joueurs. Très bonne initiative d’ailleurs en attendant de trouver un sponsor sérieux qui veut investir dans le basket-ball.

Articles similaires

Sports

La flamme olympique a sillonné Paris

Après avoir sillonné le centre de Paris, la flamme olympique a poursuivi...

Sports

Championnat du Maroc de taekwondo: Les clubs Al Ismaili de Meknès et Centrale-Rabat remportent le titre

Les associations «Al Ismaili» de Meknès, chez les hommes et «Centrale-Rabat», côté...

Sports

Lancement de la caravane nationale de sport de masse

La caravane nationale de sport de masse a été lancée, lundi à...

Sports

L’Urbain Trail Ain Asserdoune, le 28 courant à Béni Mellal

La deuxième édition de l’Urbain Trail Aïn Asserdoune, un rendez-vous incontournable du...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus