Coupe Mohammed VI des clubs arabes champions : Le Raja Casablanca accède en finale aux dépens d’Al Ismaily

Coupe Mohammed VI des clubs arabes champions : Le Raja Casablanca accède en finale aux dépens d’Al Ismaily

Les Rajaouis ont validé leur ticket pour la finale grâce à des buts de Mohcine Metouali (60è, s.p.), du Congolais Ben Malango (67è) et de Mahmoud Benhalib (86è).

Avec quelques légères frayeurs, le Raja de Casablanca s’est qualifié haut la main pour la finale de la Coupe Mohammed VI des clubs arabes champions, en battant (3-0) le club égyptien d’Al Ismaily, en demi-finale retour, disputée lundi soir au Grand stade de Marrakech.
Les Rajaouis ont validé leur ticket pour la finale grâce à des buts de Mohcine Metouali (60è, s.p.), du Congolais Ben Malango (67è) et de Mahmoud Benhalib (86è). Au match aller, disputé en février dernier à Ismailia, les Egyptiens s’étaient imposés par 1 but à 0.

Les Rajaouis, privés de leur meneur de jeu Abdelilah El Hafidi, blessé, et sans leur entraîneur Jamal Sellami, positif à la Covid-19, avaient à cœur de se qualifier à la finale de cette prestigieuse compétition et tourner la page de leur élimination précoce au deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions face aux Sénégalais de Teungueth. La première période de cette rencontre a été marquée par une domination stérile des Vert et blanc qui n’ont pas réussi à trouver la brèche dans la défense égyptienne. Al Ismaily, de son côté, s’est contenté de défendre et optait pour les contre-attaques afin de marquer le but assassin.
Dirigés par l’entraîneur adjoint Hicham Aboucharouane, les Rajaouis ont failli ouvrir la marque dès la 3è minute, quand le virevoltant Soufiane Rahimi, bien servi par Mohcine Metouali, a tenté sa chance d’un tir puissant dans la surface de réparation, mais qui a buté sur le portier égyptien lequel a écarte le danger.
Al Ismaily, qui a fait le déplacement au Maroc dans le seul objectif de défendre le but marqué à domicile, a vendu chèrement sa peau avant de commettre l’irréparable après environ une heure de jeu.

A la 59è minute, Soufiane Rahimi obtient un penalty après avoir été fauché par le défenseur Mohammed Bayoumi dans la surface de réparation. Mouhcine Metouali n’a trouvé aucune difficulté à mettre le cuir dans les filets et redonner espoir à ses coéquipiers (60è). Quelques minutes après son entrée en jeu, le Congolais Ben Malango (entré à la place de Nouh Saadaoui) intercepte un centre splendide du défenseur Abdelilah Madkour et place d’une frappe de la tête imparable le ballon dans les buts égyptiens (66è).

Et à quatre minutes de la fin du temps réglementaire, Mahmoud Benhalih donne le coup de grâce au club égyptien en marquant le troisième but de la rencontre, exploitant une passe sur un plateau en or de Soufiane Rahimi (86è). Dans l’autre demi-finale, les Saoudiens d’Al Ittihad avaient poinçonné leur billet au détriment de leurs compatriotes d’Al Chabab en s’imposant 2-1 en match retour, disputé lundi dernier (2-2 à l’aller).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *