Demi-finale aller de la Ligue des Champions de la CAF : Le WAC compromet grandement ses chances

Demi-finale aller de la Ligue des Champions de la CAF : Le WAC compromet grandement ses chances

Samedi soir, et pour le compte de la demi-finale aller de la Ligue des Champions de la la Confédération africaine de football (CAF), le Wydad de Casablanca n’a pas été cet épouvantail africain qui poussait le plus souvent ses adversaires dans leurs derniers retranchements.

Battu, prostré et perdu, le Wydad s’est incliné face à Al Ahly d’Egypte sur le score de 2 buts à 0 hypothéquant ainsi sérieusement ses chances d’atteindre la finale.
Mohammed Magdi Afsha a ouvert la marque pour les visiteurs dès la 4è minute, après avoir profité d’une erreur monumentale du méconnaissable Yahya Jebrane, facilitant ainsi la tâche pour les Cairotes qui ont géré le match à leur guise.
Touchés dans leur orgueil, les Rouge et Blanc ont, en effet, appuyé un peu plus sur le champignon dans l’espoir de trouver la faille dans la défense égyptienne.
De leur côté, les Égyptiens, octuples vainqueurs du trophée (record), se contentaient de défendre tout en optant pour les contre-attaques afin de porter le coup de grâce à leur adversaire.

Les hommes du Sud-africain Pitso Mosimane, profitant des couloirs laissés par les Marocains, ont failli faire mouche à plusieurs reprises.
Après plusieurs tentatives avortées de déverrouiller la défense égyptienne, un penalty pour le Wydad à trois minutes de la fin du temps réglementaire a failli redonner espoir au club casablancais. Suite à une passe en profondeur d’Ismail El Haddad pour Gbagbo Junior Magbi, le portier égyptien Mohammed Chennaoui était obligé de commettre la faute sur l’attaquant.
Or, contre toute attente, c’est Badie Ouk qui se charge d’exécuter ce penalty. Celui-ci bute sur un Chennaoui dans un grand jour permettant aux siens de conserver leur avantage lors de la première période.

Cette opportunité ratée de recoller au score a donné plus de confiance aux Égyptiens, alors que le doute commençait à s’infiltrer dans le camp des Wydadis qui voyaient le match leur échapper au fil des minutes.
Al Ahly a failli plier définitivement les débats en sa faveur et signer le deuxième but après un face-à-face de Houcine Chahat avec Mohamed Reda Tagnaouti, mais le portier marocain a sauvé les meubles (57è).
Quatre minutes plus tard, l’arbitre de la rencontre, le Zambien Janny Sikazwe, a sifflé un penalty en faveur du club égyptien après une faute de main de Brahim Najmeddine dans la surface de réparation. Le Tunisien Aly Maaloul inscrit sans trembler le deuxième but du club égyptien (62è).
Les Wydadis, l’ombre d’eux-mêmes lors de ce match, ont concédé ainsi leur première défaite à domicile en ligue des Champions depuis plus de quatre ans. Leur dernière défaite chez eux remonte au 27 juillet 2016 face à leur adversaire du jour.
Le Wydad, double vainqueur de cette compétition (1992 et 2017), aura la lourde tâche de rattraper ce retard en match retour prévu vendredi prochain au Caire.
A Gamoundi et sa bande de corriger les multiples erreurs liées essentiellement au choix technique pour espérer une place en finale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *