970x250

Fatima Ezzahra Gardadia pulvérise le record

Fatima Ezzahra Gardadia pulvérise le record

32è édition du Marathon international de Marrakech

Le soleil de plomb n’a en rien altéré la motivation de l’athlète marocaine Fatima Ezzahra Gardadia et l’Ethiopien Bonsa Dida qui ont remporté, dimanche, la 32e édition du Marathon international de Marrakech, un événement sportif placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
L’épreuve du marathon dames a été dominée par les athlètes marocaines, qui ont remporté les trois premières places.
Fatima Ezzahra Gardadia a remporté le titre de cette édition en parcourant l’épreuve en 2h24mn59s, battant ainsi le record de ce marathon, suivie de ses compatriotes Kaltoum Bouasarya (2h29mn21s) et Hanane Qallouj (2h31mn19s). Bonsa Dida a parcouru quant à lui l’épreuve en 2h09mn34s, suivi du Marocain Samir Jouaher (2h09mn36s) et de l’Ethiopien Endeshaw Negesse Shumi (2h09mn48s).

S’agissant de l’épreuve du semi-marathon hommes, Omar Ait Chitachen a occupé la première position en parcourant la distance en 1h00mn51s, suivi de ses compatriotes Yassine El Allami (1h01mn37s) et Mohamed Bybat (1h01mn40s). Concernant le semi-marathon dames, la Marocaine Rkia El Moukim a remporté le titre en parcourant la distance en 1h10mn59s, suivie de ses compatriotes Fatiha Asmid et Kaoutar Farkoussi.
La cérémonie de remise des trophées s’est déroulée en présence notamment du wali de la région Marrakech-Safi, Karim Kassi-Lahlou, du directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Marrakech-Safi, Ahmed Karimi, des élus régionaux et locaux en plus d’autres personnalités civiles et militaires. Dans une déclaration à la MAP, Fatima Ezzahra Gardadi s’est dite très fière de battre le record de ce marathon prestigieux.
«Ce n’était pas facile de remporter cette compétition étant donné que les préparations ont coïncidé avec le mois sacré du Ramadan», a-t-elle relevé, émettant le souhait de représenter le Maroc au 18è Championnat du monde d’athlétisme, prévu en juillet prochain à Eugene, aux États-Unis. Dans une déclaration similaire, Samir Jouaher a reconnu que l’épreuve a été marquée par une concurrence rude entre les athlètes marocains et leurs homologues issus de l’Ethiopie, indiquant que son adversaire Bonsa Dida a réussi à remporter le titre grâce au sprint final dans les derniers mètres avant l’arrivée.

Par ailleurs, cet athlète issu de la diaspora marocaine a indiqué que le marathon s’est déroulé sous une température un peu élevée, qui a été à l’avantage de ses adversaires éthiopiens.
De son côté, le président de l’Association Grand Atlas et directeur du marathon, Mohamed Knidiri, a souligné que le comité d’organisation a relevé le défi de l’organisation de cette édition avec des résultats très positifs et une bonne organisation, faisant savoir que cette édition s’est déroulée dans des conditions idéales qui ont permis aux athlètes participants de réaliser de grandes performances en dépit d’une température un peu élevée à la fin du marathon.

Le Marathon international de Marrakech est devenu une manifestation athlétique majeure et d’envergure internationale et s’est érigé en une école de promotion et de lancement de grandes stars de cette discipline qui ont marqué la scène internationale, et des athlètes marocains en particulier. Dans la continuité, mais aussi dans le changement, le Marathon International de Marrakech n’ambitionne pas seulement la reconquête de la place qu’il a occupée en 2013 dans le palmarès des prestigieux marathons du monde, mais plus encore, devenir l’incontournable rendez-vous international de cette belle discipline.
Pour rappel, cet événement sportif a reçu le label lui permettant d’être qualifiant pour le Championnat du monde, qui a eu lieu en août 2015 à Pékin, et a été qualificatif pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.