Federer bat enfin un Nadal fatigué

Federer bat enfin un Nadal fatigué

C’est seulement la deuxième fois en onze rencontres que le Suisse domine l’Espagnol sur terre battue. Federer restait sur une série de cinq défaites toutes surfaces confondues contre son grand rival.
Nadal subit son premier échec de la saison sur l’ocre, après avoir gagné les tournois de Monte-Carlo, Barcelone et Rome. Avec son orgueil immense de champion, Federer n’a pas voulu admettre qu’il se sentait soulagé de l’avoir emporté. «J’étais très près de le battre à l’Open d’Australie et à Wimbledon, alors je ne suis pas en train de me dire, Enfin, ça y est!. Mais c’est vrai que cette victoire arrive au bon moment après les mauvaises défaites que j’ai subies cette saison», a dit le Suisse, déjà battu six fois en 2009. Très efficace au service, l’ex-N°1 mondial a contraint son successeur à la tête de la hiérarchie à retourner court, ce qui lui a permis de dicter le rythme des échanges et de réussir la plupart des points gagnants (25 à 12). Nadal n’était pas, à l’évidence, le bulldozer qui avait gagné 150 de ses 155 matches disputés sur terre battue depuis 2005, dont 25 finales sur 26. Manquant de jus, il n’a jamais été capable de faire sortir Federer de sa zone de confort avec ses lifts de coup droit redevenus ordinaires. Contrairement à ce qui s’était passé lors de leurs derniers duels, le Suisse a été le meilleur sur les balles de break, en convertissant 2 sur 2 contre 0 sur 3 pour Nadal, signe que l’Espagnol manquait aussi de fraîcheur mentale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *