Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo

Il prend la tête du groupe C: Le Maroc débute par un petit succès sur le Togo

L’étroitesse du score ne reflète pas la nette domination des Marocains, auteurs de 16 tirs dont 4 cadrés, contre 5 tirs dont un seul cadré pour leurs adversaires.

L’équipe nationale des joueurs locaux a battu son homologue togolaise par la plus petite des marges (1-0), lundi au stade de la Réunification, à Douala, en match comptant pour la première journée (groupe C) du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux.
L’unique réalisation de la rencontre a été signée Yahya Jabrane (27è, s.p.), permettant aux Lions de l’Atlas d’entamer de la plus belle des manières la défense de leur titre conquis en 2018.

Face au Togo, l’équipe nationale disputait un véritable match aux antipodes : les Marocains cherchant à conserver leur couronne décrochée à domicile, alors que les Togolais jouaient leur tout premier match dans l’histoire de la compétition.
Les Eperviers avaient à cœur de jouer les trouble-fêtes dans cette poule, d’autant plus qu’ils ont réalisé une performance de premier plan dans leur course à la qualification, en éliminant le Nigeria, finaliste en 2018.

Dès le coup d’envoi de la rencontre, les hommes de Houcine Ammouta ont affiché leurs intentions, en monopolisant le ballon et cherchant à imposer leur rythme.
A la 24è minute, l’arbitre malgache de la rencontre désigne le point de penalty après une faute commise sur Yahya Jabrane dans la surface de réparation. A l’exécution, le même Jabrane voit son tir dévié par le portier togolais, mais, tant mieux pour lui, l’arbitre décide de faire rejouer le penalty, après que le gardien togolais a quitté la ligne du but. Cette fois-ci, Jabrane ne laisse aucune chance au gardien togolais, pour marquer l’unique réalisation de la rencontre.
Cette ouverture du score a gonflé à bloc les hommes de Houcine Ammouta qui ont gagné en confiance et commencé à camper dans le camp togolais. De leur côté, les Eperviers, assommés, ne savaient à quel saint se vouer.
En seconde période, les Togolais ont débuté la rencontre avec l’ambition de recoller au score, mais en dépit de quelques tentatives de monopoliser le jeu et pousser les nationaux à reculer, la défense marocaine a fait montre de solidité et de grande rigueur.
Au fil des minutes, les joueurs marocains ont repris les choses en main et étaient près de corser l’addition vers l’heure du jeu. Un centre d’Abdelkarim Baadi trouve Yahya Jabrane qui reprend en demi-volée mais le gardien était bien en place pour écarter le danger (58è).
A dix minutes de la fin du temps réglementaire, Sofiane Rahimi s’infiltre dans la surface de réparation et offre une passe sur un plateau à Ayoub El Kaabi, meilleur buteur de la dernière édition (9 buts), mais l’attaquant marocain rate complètement le cadre. Dans le temps additionnel (90+2è), El Kaabi a failli ouvrir son compteur de buts, mais sa frappe de la tête frôle la transversale. L’étroitesse du score ne reflète donc pas la nette domination des Marocains, auteurs de 16 tirs dont 4 cadrés, contre 5 tirs dont un seul cadré pour leurs adversaires. Ce succès permet néanmoins aux Lions de l’Atlas de prendre la tête du groupe C, puisque le second match de la 1re journée de la poule entre pays voisins, le Rwanda et l’Ouganda, en soirée dans la même enceinte, s’est soldé par un nul et vierge malgré la pression rwandaise en fin de match.

Le Maroc, favori à sa propre succession, vu la qualité de ses joueurs et l’expérience qu’ils ont engrangée, semble avoir bien balisé le chemin pour la qualification au prochain tour. Pour leur prochaine sortie, les Lions de l’Atlas croiseront le fer, vendredi prochain, avec le Rwanda, avant de défier l’Ouganda, quatre jours plus tard.

Réactions d’après-match

Jean Paul Abalo Entraîneur du Togo

«On est très déçus, le Maroc nous a trop gênés. Le but qu’on prend c’est un peu compliqué. On a eu un penalty mais qui n’a pas été sifflé, on a raté des occasions franches. Je dois faire comprendre aux jeunes qu’il y a le prochain match à gagner. On oublie les erreurs d’arbitrage».

Houcine Ammouta Entraîneur du Maroc

«Satisfait du résultat mais pas du contenu. On a trop vendangé. On a failli assister à l’égalisation du Togo mais l’arrière-garde a tenu. Le plus important pour un entraîneur ce sont les occasions. L’équipe togolaise était très organisée, disciplinée. Il faut savoir souffrir pour gagner, retrouver les automatismes afin de transformer les occasions. On est là pour défendre le titre, nous possédons cette volonté de gagner ce trophée».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *