970x250

Khalilou Fadiga analyse le groupe C et la prestation du Maroc

Khalilou Fadiga analyse le groupe C et la prestation du Maroc

L’ancienne star du football a sénégalais, Khalilou Fadiga, actuellement membre du Technical Study Group pour la CAN a indiqué au site officiel de la CAF que le niveau du groupe C de la compétition a été très bon durant la phase de groupes.

«Nous avons assisté à de très bons matches pour le compte du groupe C sur une excellente pelouse du stade Ahmadou Ahidjou à Yaoundé», affirme Fadiga avant d’ajouter : «Plusieurs matchs du groupe ont été d’un niveau bon avec des actions de part et d’autre et des offensives et des variantes de jeu très intéressantes. J’ai savouré tous les matches auxquels j’ai assisté avec de la vitesse, de la technique mais aussi du beau jeu». Pour l’ancien milieu de terrain offensif de l’AJ Auxerre, les Lions de l’Atlas sont montés en puissance au fil du tournoi avec des joueurs qui sortent du lot à l’instar de Hakimi ou encore Boufal.

«L’équipe du Maroc donne satisfaction d’un match à l’autre et son niveau évolue au fil de la compétition sous les ordres de Vahid Halihodzic. Des joueurs comme Boufal ou encore Ashraf Hakimi ont démarré timidement lors de la première journée avant de se relancer pour mieux carburer et ce n’est que bénéfique pour la CAN Total Energies 2021», dira Khalilou Faidga avant d’ajouter sur les Panthères du Gabon : «Les poulains de Patrice Neveu jouent de très bons matchs depuis le début de la compétition avec un jeu intense et surtout lors de la dernière journée face au Maroc. C’est une équipe complète avec des joueurs qui se complètent aussi».

Enfin, Khalilou Fadiga s’est dit surpris du niveau des gardiens de but des équipes du groupe C mais également des autres groupes puisque c’est devenu des acteurs dans le jeu de leurs équipes en participant même aux actions offensives. «Ce n’est plus comme avant. On voit maintenant les gardiens de but participer au jeu collectif avec des dégagements plus haut mais surtout en participant à défendre vu que la plupart des systèmes défensifs actuellement sont très haut» conclut le technicien sénégalais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.