970x250

La CAF suspend le stade d’Olembé après une bousculade meurtrière

La CAF suspend le stade d’Olembé après une bousculade meurtrière

Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, a annoncé mardi la suspension du stade d’Olembé situé dans la banlieue de la capitale camerounaise, Yaoundé, au lendemain d’une grave bousculade la veille ayant fait huit morts et 38 blessés.

S’exprimant en conférence de presse, il a indiqué que la rencontre des quarts de finale de la CAN, programmée dimanche prochain dans cette arène, sera délocalisée au stade Ahmadou Ahidjo, situé à quelques kilomètres de là. «Il n’y aura plus de match CAF à Olembé, jusqu’à ce que les conditions maximales de sécurité soient garanties », a-t-il déclaré, précisant par ailleurs que la sécurité à la CAN n’était pas de la responsabilité de l’institution dont il a la charge, mais du comité local d’organisation de la compétition. Selon des témoignages concordants, le sinistre de lundi soir, à quelques minutes de la rencontre des huitièmes de finale de la CAN opposant le pays organisateur aux Comores (2-1), est survenu lorsque des spectateurs, fatigués de traîner dans les rangs à l’entrée du stade flambant neuf, ont brisé le dispositif de sécurité et se sont précipités en masse vers les grilles de sécurité. Une minute de silence en hommage aux victimes de cette bousculade meurtrière sera observée avant chaque rencontre de la CAN.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.