970x250

La Cité du cheval renforce son offre à destination du grand public

La Cité du cheval renforce son offre à destination du grand public

Située au cœur de la ville verte de Bouskoura

La Cité du cheval veut améliorer son offre dédiée au grand public. En effet, la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC) travaille actuellement sur l’évaluation du potentiel commercial et le développement des restaurants de cette cité équestre. Dans cette perspective, elle vient de lancer une étude pour la réalisation de ce projet qui devrait tenir compte des diverses potentialités que permet la Cité du cheval. Celle-ci est en effet dotée d’une position stratégique au sein de la ville verte de Bouskoura et a été bâtie autour de la thématique loisir dans l’univers attrayant du cheval. Situé à la périphérie de Casablanca sur une superficie de 87 hectares, le centre d’entraînement de Bouskoura a été construit avec l’ambition de se positionner comme locomotive de la filière cheval dans la région.

En termes d’infrastructures, cet espace est composé de 400 boxes de chevaux de course, des logements collectifs pour les lads, plusieurs pistes d’entraînement de galop, Trotting et Canter de 1.700 mètres linéaires de longueur, 300 boxes en cours de finition réservés aux chevaux d’endurance avec leurs annexes, plusieurs manèges et carrières extérieurs, un poney club, une clinique vétérinaire, un centre de maréchalerie ainsi que deux restaurants panoramiques donnant sur les les pistes d’entraînement.

Au total, les restaurants faisant objet de ce projet sont construits sur une superficie globale de 684 m². Il faut dire que la Cité du cheval a été établie par la Sorec dans le cadre du développement de la filière équine. Il s’agit d’un centre d’excellence qui propose une offre qui se déploie autour de trois pôles, à savoir le pôle entraînement avec le centre d’entraînement des chevaux de courses et les autres disciplines équestres alignées sur les standards internationaux, le pôle instruction construit autour d’un programme pédagogique d’excellence qui s’appuie sur des instructeurs expérimentés et triés sur le volet et le pôle compétition qui accueille des compétitions équestres nationales et internationales.

Mis en place en 2003, il faut rappeler que la Sorec est une entreprise publique placée sous la tutelle du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Cette société a pour mission l’encadrement de l’élevage et l’amélioration de la race chevaline, dans les haras nationaux, l’organisation des courses hippiques, dans les hippodromes, la gestion des jeux hippiques et la réalisation et l’exploitation des infrastructures hippiques. Au fil du temps la Sorec est devenue un acteur majeur de la filière équine. Son action se répartit tout le long des étapes de vie du cheval.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.