Sports

La qualification se jouera à Casablanca

Dans une quinzaine de jours, la ville de Casablanca abritera deux rencontres retour des compétitions africaines. Le Wydad et le Raja, les deux grands clubs de la capitale économique, se trouvent dans l’obligation de s’imposer pour continuer leurs chemins respectivement en Coupe africaine des vainqueurs de coupe et en Coupe de la CAF. Les résultats des deux clubs casablancais qui ont joué ce samedi les rencontres aller laissent la porte ouverte à tous les pronostics.  Les «Rouge et Blanc» n’ont pu faire mieux qu’un match nul au Stade 28 mars à Benghazi face au club libyen d’Al Hilal dans le cadre des huitièmes de finale de cette compétition africaine qu’ils ont remportée la saison dernière.
Ce nul, qui a pourtant des allures de victoire, n’était pas facile à décrocher. Les Libyens, évoluant à domicile, ne voulaient rien laisser au hasard. Prenant d’entrée de jeu d’assaut les bois du keeper wydadi Nadir Lmyaghri, les locaux ont réussi à ouvrir la marque à la 13ème minute de jeu par le biais de Khalifa Marghini sur une balle arrêtée des 25 mètres. L’effet de surprise de ce premier but envolé, les «Rouge et Blanc» se sont vite repris. Décidés à défendre leur titre continental, ils ont  exploité leur longue expérience africaine, dominant le milieu de terrain et procédant par des contre-attaques qui ont, à plusieurs reprises, inquiété le gardien de but adverse. La défense libyenne s’est ainsi vue déborder, supportant à elle seule le poids de la rencontre pour le reste de la première mi-temps. Les poulains de Benaâbicha et de Taoussi n’ont cessé de chercher le but de la légalisation. Ils ont finalement réussi à percer la ligne défensive adverse à quatre minutes de la fin de la première période de jeu. Sur une opération collective, Mourad Raji a réussi à se faufiler avant de foudroyer les filets libyens (41ème).  Le même scénario s’est produit après le retour des vestiaires.
Les locaux, conscients qu’un bon résultat à domicile leur faciliterait la tâche à Casablanca en match retour, se sont rués vers les buts wydadis multipliant les attaques. Ils ont réussi à inscrire leur second but à la 59ème minute de jeu. Profitant d’une erreur de la défense marocaine, le joueur libyen Mouradi s’est échappé de l’hors-jeu offrant une très belle passe à son co-équipier, le Sénégalais Omar Diopp qui a logé le ballon dans la lucarne. Mourad Raji, excellent durant cette rencontre, a réussi à remettre les pendules à l’heure à dix minutes de la fin du temps réglementaire, offrant à son équipe un nul précieux lui permettant d’évoluer à l’aise dans deux semaines à Casablanca.  Le Raja de Casablanca s’est quant à lui incliné à Libreville ce samedi face à l’équipe gabonaise du FC 105 par deux buts à un, lors d’un match comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Les deux buts gabonais ont été inscrits aux 55ème et 89ème minutes de jeu respectivement par Pitsu Koto et Tiodor N’Guema. Les Casablancais n’ont réussi à marquer leur unique but de la rencontre qu’à la 90ème minute par le biais de Hicham Aboucharouane.
Les Rajaouis se sont même permis le luxe de rater un penalty par Mustapha Bidodane. Ce résultat ne les met pas à l’abri des surprises lors du match retour prévu fin mai au Complexe sportif Mohammed V. Un but marqué à l’extérieur pourrait toujours valoir gros, en cas d’égalisation. Mais la stature des «Vert et Blanc» et leur expérience dans ce genre de compétition africaine devraient leur assurer leur billet de qualification pour le prochain tour sans recourir à ces petits calculs.

Articles similaires

SportsUne

CAN Maroc-2024: le futsal africain en fête à Rabat

Le rideau sera levé, ce jeudi à Rabat, sur la Coupe d’Afrique...

Sports

Le Belge Marc Brys officiellement entraîneur du Cameroun

Le Belge Marc Brys, nouvel entraîneur de l’équipe nationale de football du...

Sports

Nouveau nom, même objectif !

Mercure International Of Morocco, filiale du Groupe Mercure International, leader dans le...

Sports

Rabat abrite le battle de l’amitié Maroc-France

Le battle de l’amitié Maroc-France en breaking, une initiative de l’Institut français...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus