La Rabita persiste et signe

Au complexe sportif Mohammed V, le Raja a reçu la lanterne rouge, Ibafis Tanger, qui a déclaré forfait la semaine dernière face au KACM. Un autre forfait est synonyme d’une exclusion de la compétition. À ce propos, les responsables du club doivent faire preuve de plus de sérieux pour au moins terminer la saison en toute sportivité. Les poulains de Aïtouni n’ont trouvé aucune résistance de la part des coéquipiers de Mohamed Reda Bekkali pour prendre un écart de vingt buts et clôturer cette partie par le score de 39-19.
Le second match prévu à Casablanca a mis aux prises le WAC au KACM. Un match équilibré puisque les deux formations se connaissent parfaitement. Ni l’un ni l’autre des deux protagonistes n’est apte à céder la victoire à l’autre surtout pour les Rouge et Blanc, qui luttent par tous les moyens pour fuir la zone dangereuse à laquelle ils sont restés fidèles depuis plusieurs journées.
Cette rencontre a connu des hauts et des bas. À la fin, le score de 21 à 21 n’a pas fait les affaires du WAC, mais plutôt bénéfique aux protégés du coach Pinho. À Agadir, le Raja local a reçu son hôte, le FUS.
Tous les mordus de la petite balle auraient été favorables pour une victoire des Gadiris. Mais ce ne fut pas le cas puisque les Rbatis ont déployé leur grand jeu en se basant essentiellement sur leurs grands bras en l’occurrence Sobhi et Sâadouni pour s’emparer d’une précieuse victoire hors de leurs bases 16-23. À Fès, le leader du championnat s’est déplacé pour jouer l’Union Sportive locale. Plus motivés que jamais, les coéquipiers de Kossaï n’avaient d’autres alternatives que de se défaire de l’USF pour la simple raison de ne rien laisser au hasard.
Car un faux-pas de leur part peut chambouler tous les pronostics à quelques journées de la fin de la saison. Dès l’entame de la partie, les hommes de Tatbi n’ont laissé aucune initiative aux locaux pour décrocher une autre victoire qui ne fait que caractériser la bonne santé du club casablancais et par la même consolider sa position de leader incontesté. Score 16-23. À Meknès, le CODM attendait avec ses grands bras ouverts son hôte les FAR. Ce match contre les militaires était particulier car le coach Bouhadioui a fait valoir la supériorité des Meknassis tout en mettant à l’épreuve de jeunes talents qu’il découvre au cours de cette compétition.
En parallèle à cette stratégie, le CODM inflige une sévère défaite aux militaires. La marque de 30-14 en dit long sur la domination des Meknassis. À ce propos, le coach Kessou des FAR doit resserrer les boulons et donner du liant à son collectif aussi bien en défense qu’en attaque.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *