Accueil Sports L’Allemagne respire encore, l’Espagne devra patienter
Sports

L’Allemagne respire encore, l’Espagne devra patienter

Malgré le nul arraché en toute fin de la rencontre, l’Allemagne est encore «en vie» mais sous respiration artificielle, après son match nul dimanche à al-Khor contre l’Espagne (1-1), qui devra aussi patienter pour rejoindre les huitièmes de finale du Mondial-2022.

Alors que six groupes sur huit ont joué deux matchs, seuls les champions du monde français ont assuré leur place pour les matchs à élimination directe. La Belgique, le Japon et l’Espagne qui avaient l’occasion de les rejoindre dimanche devront patienter. «Le plus important est qu’on est toujours en vie», a lâché soulagé Manuel Neuer, le gardien allemand à l’issue de ce duel tendu et intense ! Avec un but de Nicolas Füllkrug, à la 83e minute, qui a répondu à l’ouverture du score de Morata, à la 62e minute, les Allemands peuvent encore se qualifier sans pour autant avoir leur destin entre les mains. En tête du groupe E, avec 4 points, l’Espagne reste en ballotage très favorable et devra éviter le faux-pas contre le Japon.
A la même heure jeudi, l’Allemagne, dernière avec un seul point, après la défaite initiale contre le Japon (2-1), devra battre le Costa Rica et espérer que les Nippons ne brillent pas trop.
Ce match agréable a connu un premier tournant lorsqu’Alvaro Morata, l’attaquant de l’Atlético Madrid souvent critiqué, a su tendre son pied droit pour battre Neuer (1-0) huit minutes après son entrée en jeu (62e). Les Allemands de Hansi Flick s’en sont également remis à un remplaçant. Treize minutes après sa sortie du banc, Füllkrug, qui découvre la Mannschaft à 29 ans, a placé une frappe puissante pour offrir un précieux point aux siens et éviter -au moins provisoirement- une deuxième élimination consécutive au premier tour d’un Mondial, après le fiasco de la campagne russe de 2018.
En début d’après-midi, les Japonais espéraient se frayer un chemin vers les huitièmes pour la troisième fois lors des cinq derniers Mondiaux (2002, 2010 et 2018), en croisant le Costa Rica. Nettement moins tranchants que contre l’Allemagne, les Nippons ont été surpris par une frappe de Keysher Fuller en fin de match (81e). La sélection asiatique aura donc besoin d’un nouvel exploit jeudi contre l’Espagne pour poursuivre sa route.

Articles similaires

Ce que signifie l’emblème de la Coupe du monde des clubs

L’emblème de la Coupe du monde des clubs, prévue du 1er au...

Une édition de tous les records

Un plateau relevé et une édition plus ouverte que jamais avec une...

Le Real Madrid vise un cinquième sacre

Le Real Madrid, tenant du titre de l’UEFA Champions League, va entamer...

Al Ahly vise une première couronne mondiale

La formation égyptienne d’Al Ahly veut faire bonne figure lors de la...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux