Le Japon surprend la Russie

Le japon a créé une autre surprise dans son deuxième match en battant la Russie par un but à zéro. Ce faisant l’équipe nippone demeure toujours en course pour arracher le billet du deuxième tour de La coupe du monde 2002 de football. Les Japonais n’ont aucunement volé cette victoire puisqu’ils ont largement dominé La Russie. Et c’est sur une belle action qu’ils ont réussi à concrétiser cette domination par un but signé par Inamoto.
Leur entraîneur Phillip Trussier, comme la plupart des Japonais, est anges devant ce succès qu’il qualifie d’historique. Il est convaincu que son équipe se qualifiera pour le deuxième tour puisqu’elle occupe la tête de classement avec quatre points devant la Russie (3 points), les diables rouges (1 point) et la Tunisie (0point). Le 14 juin prochain, le japon affrontera la Tunisie, alors que la Russie jouera face à la Belgique Dans le groupe C, la Turquie a laissé passé ses chances de qualification pour les huitièmes de finale alors qu’elle menait à quelques minutes face au Costa Rica. Après leur prestation face aux Brésiliens devant lesquels ils n’ont perdu que sur un penalty imaginaire accordé généreusement par l’arbitre, les Turcs ont encore une fois démontré qu’ils méritent leur présence au Mondial. Mais comme face au Brésil, ils se sont fait rejoints à la marque à quatre minutes du coup de sifflet final après avoir inscrit leur but à l’heure du jeu. Mais comme ils étaient condamnés à la victoire après leur défaite dans leur premier match, les Turcs ont entamé la rencontre timidement en se méfiant de leurs adversaires costaricains. Ils se sont pourtant créé beaucoup d’occasions sans arriver à les concrétiser et subissaient même les foudres des contre-attaques de joueurs de la Costa Rica. Et comme contre le Brésil les joueurs turcs ont fini par céder en fin de match pour encaisser un but dans les dernières minutes dans la foulée, la Costa Rica aurait même pu remporter le match à la dernière minute quand l’un de ses attaquants a manqué d’aggraver le score alors qu’il était seul devant le gardien turc.
Finalement ce match-nul fait les affaires du Brésil qui est ainsi qualifiée pour les huitièmes de finale avant même son dernier match contre le Costa Rica jeudi, tandis que la chine est éliminée.
Par contre dans le groupe G où évoluent l’Italie, la Croatie, le Mexique et l’équateur, tout reste à faire et à jouer lors du dernière journée. Après la victoire du Mexique sur l’Equateur (2-1), dimanche à Miyagi, le statu quo est maintenu car aucune équipe n’est qualifiée ni éliminée après cette deuxième journée.L’Italie, grande favorite, doit désormais battre le Mexique pour assurer sa qualification car un nu l’éliminerait en en cas d’un succès croate.Quant au Mexique qui a réalisé un parcours sans faute, il peut se contenter d’un nul contre l’Italie pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Dans le ca de victoires conjuguées du Mexique sur l’Italie et de l’Equateur sur la Croatie, les Italiens, les Croates et les Equatoriens seraient à égalité avec trois points. La qualification se jouant alors à la différence de buts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *