Sports

Le Maroc toujours dans la course

Enjeu 
Malgré les espoirs douchés, les Lions de l’Atlas ont gagné le cœur du peuple marocain et au-delà des frontières du Royaume. L’ultime défaite aux portes de la finale n’effacera guère les merveilleux souvenirs marqués à tout jamais dans nos esprits. 

«Le manque de chance est une faute professionnelle», disait le journaliste Pierre Desgraupes. Le parcours historique du Maroc, porte-drapeau de l’Afrique, s’est arrêté mercredi en demi-finale du Mondial-2022 contre la France après avoir tout donné sur le terrain et dominé son adversaire sans que les nombreuses occasions ne soient couronnées de succès.
Enchaînant les exploits historiques au Qatar, le Maroc a tenu tête au champion du monde en titre l’obligeant le plus clair du temps de la rencontre à défendre.
Le résultat final n’occulte en rien ce moment d’histoire que vient de vivre l’équipe du Maroc, première sélection arabe et africaine à disputer une demi-finale de Coupe du monde.
Brillants depuis le début de la compétition, les joueurs marocains ont gagné le cœur de millions de fans du ballon rond dans le monde, grâce à leur courage, leur grinta et les belles valeurs humaines qu’ils ont véhiculées.
Exemplaires d’abnégation et de dévouement tout au long du Mondial, les Lions de l’Atlas ont marqué cette édition de la Coupe du monde de football par leur héroïsme et un don de soi remarquable. Cette équipe du Maroc a fait montre d’une force collective impressionnante et d’une solidarité rare sur un terrain de foot pour se hisser au dernier carré de cette grand-messe footballistique mondiale.
Après avoir pris le meilleur sur la Belgique, l’Espagne et le Portugal, des poids lourds du football mondial, et s’être qualifiée première de son groupe devant la Croatie, l’équipe du Maroc a buté sur la France en demi-finale, mais a joué encore une fois avec bravoure et combativité face à l’une des meilleures équipes du monde.
Portés par des supporters impressionnants depuis le début du Mondial qatari, les Lions de l’Atlas ont fait souffler un vent de fraîcheur sur cette Coupe du monde. Cette fièvre a gagné tout le continent africain et le monde arabe.
Le leader de cette équipe, qui n’est autre que le coach Walid Regragui, a marqué cette Coupe du monde par son plan de jeu infaillible, son intelligence tactique et une solidité défensive qui a mis en échec de nombreux attaquants de classe mondiale. Après la rencontre, de nombreux supporters marocains et étrangers ont bravé le froid et la pluie torrentielle afin de remercier la sélection nationale pour toute la joie qu’elle a offerte aux Africains et au monde arabe en général et aux Marocains en particuliers. Enfin, sur les 64 matchs de ce Mondial, il ne reste actuellement que deux à jouer. Il y aura d’abord la petite finale, qui sera jouée samedi entre le Maroc et la Croatie, répétition de la rencontre jouée en phase de groupes et qui pourrait avoir plus de sel que d’ordinaire. Le lendemain, la France croisera le fer avec l’Argentine dans une finale choc où Messi disputera son dernier match en coupe du monde.

Articles similaires

Sports

La RSB sereine, le Wydad à quitte ou double

Si la Renaissance sportive de Berkane est peu inquiète quant à sa...

Sports

Jean-Louis Gasset nouvel entraîneur de l’OM

L’Olympique de Marseille (OM) a annoncé, mardi, la nomination du Français Jean-Louis...

Sports

Botola Pro D1 inwi : Le MCO tient une AG extraordinaire pour élire un nouveau bureau dirigeant

Le Mouloudia d’Oujda (MCO) a annoncé, mardi, la date et le lieu...

Sports

Participation honorable de l’USC Sidi Ali Unloch Team au Tour de Colombie

Après avoir remporté l’Africa Tour en 2023, l’Union sportive de Casablanca, Sidi...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux