Le Pen s’acharne sur Zidane

Zinédine Zidane, le meneur de jeu de l’équipe de France de football, peut « rester en Espagne, personne ne le retient », a déclaré le dirigeant de l’extrême droite française Jean-Marie le Pen, dans une interview publiée jeudi dans le quotidien grec Elefthérotypia. « Il n’a qu’à aller où bon lui semble. S’il n’aime pas être ici, après tout qu’il reste en Espagne, personne ne le retient », a déclaré Le Pen. Il répondait à une question lui demandant de commenter un propos de Zinédine Zidane selon lequel il n’aurait pas joué avec l’équipe de France au mondial si Le Pen avait remporté l’élection présidentielle française du 5 mai dernier. Par ailleurs, Le Pen raconte qu’il s’est déshabillé sur l’acropole d’Athènes et couru nu sur le stade antique d’Olympie (ouest du Péloponnèse) lors de son premier voyage en Grèce en 1947.
« Je suis monté au Parthénon et ai passé toute la journée, là tout seul. Un moment donné, j’en ai profité et j’ai enlevé tous mes vêtements. je croyais être un dieu antique », a-t-il affirmé.
« Ensuite, je suis allé à Olympie, j’ai trouvé le tombeau du baron pierre de Coubertin et je l’ai nettoyé. Puis, je me suis déshabillé entièrement comme ils faisaient alors. À Olympie, les athlètes étaient nus, n’est-ce pas.
je suis allé au stade, je vous rappelle que j’étais coureur de 100 et 200 m, et j’ai commencé à courir (rires)”,
Le Pen affirme d’autre part qu’il n’a « aucune relation avec la philosophie du national-socialisme », démentant des déclarations, parues le 19 mai dernier dans un entretien à l’hebdomadaire grec Vimagazino, et selon lesquelles il était inspiré par les « principes du national-socialisme. »

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *