970x250

Le Sénégal passe en quarts face à des Capverdiens réduits à neuf

Le Sénégal passe en quarts face à des Capverdiens réduits à neuf

Le Sénégal s’est difficilement qualifié pour les quarts de finale de la CAN en éliminant le Cap-Vert, pourtant réduit à neuf à la suite de deux exclusions (2-0), mardi à Bafoussam.

Un but de Sadio Mané (63e) puis un contre de Bamba Dieng en toute fin de match (90e+2) ont suffi à assurer la présence des Sénégalais en quart, où ils croiseront la route du Mali ou de la Guinée équatoriale. Toutefois, rien n’a été simple pour les Sénégalais. Certes, ils sont bien rentrés dans le match avec le poteau trouvé par Sadio Mané dès la première minute, mais ils ont ensuite peiné pour percer le verrou placé par les Capverdiens aux intentions minimalistes. Mais c’est un fait de jeu malheureux qui a renforcé la domination sénégalaise: l’exclusion de Patrick Andrade après recours à la VAR pour une grosse semelle sur Pape Gueye (18e).

Les Sénégalais ont bien confisqué le ballon à leurs adversaires, mais ont manqué de lucidité dans le dernier geste. Et lorsque leurs combinaisons ont déséquilibré le bloc capverdien, comme sur une action en unedeux entre Mané et Gana Gueye, le danger a été écarté in extremis (37e). Les insulaires ont pu aussi compter sur l’excellente lecture du jeu de Vozinha, impeccable sur sa ligne et capable également de sortir comme un libéro pour soulager sa défense. Alors que les Lions de la Téranga s’installaient dans un faux rythme au retour des vestiaires, un nouveau coup de théâtre a fait basculer cette rencontre: sur un long dégagement d’Édouard Mendy (52), le gardien Vozinha a percuté Sadio Mané, les deux joueurs se retrouvant aussitôt au sol, sonnés. La sortie non maîtrisée du Capverdien a valu une exclusion, après consultation de la VAR (57e). Avec deux joueurs en moins, le Sénégal a poussé et a été récompensé après deux occasions sauvées miraculeusement par la défense capverdienne (61e, 62e).

C’est finalement sur le corner suivant que Sadio Mané a libéré les Lions de la Téranga. L’attaquant de Liverpool, libre de tout marquage, a décoché une frappe pure sous la barre. Peu en réussite dans cette CAN, le buteur a quitté prématurément ses coéquipiers, n’ayant visiblement pas récupéré de son choc avec Vozinha. Après une domination stérile, Idrissa Gueye, dont la frappe rasante a frôlé le poteau du but capverdien, a raté la balle du break (84e). C’est finalement Bamba Dieng, entré en cours de match en remplacement de Sadio Mané, qui a assuré définitivement la victoire du Sénégal dans le temps additionnel (90+2).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.