Le XV mondial 2002 dévoilé

La première remarque à faire est que cette équipe type du rugby international est constituée en grande majorité de joueurs de l’hémisphère nord. Onze des rugbymen choisis à cette occasion sont des Européens. Cette sélection ne comprend également aucun joueur de l’équipe d’Australie pourtant championne du monde en titre.
La raison de cette bizarrerie est à imputer au système de cotation utilisé par le principal parraineur de la première division anglaise, qui est derrière cette initiative. Ce système prend en compte les statistiques des performances individuelles – analysées au moyen de la vidéo – des joueurs lors des matches du Tri-nations et du Tournoi des Six nations. Ainsi, Les Australiens, qui ont perdu leur titre dans les Tri-Nations devant les All Black, semblent payer également leur fin de saison mitigée avec deux défaites face à l’Irlande et à l’Angleterre lors de leur tournée en Europe en novembre.
Les Anglais se sont taillés la part du Lion avec cinq représentants (Jason Robinson, Will Greenwood, Ben Cohen, Lewis Moody et Ben Kay). Deux Ecossais (Gordon Bulloch et Tom Smith) et un Irlandais (Brian O’Driscoll) s’y ajoutent pour former le gros de la représentation des joueurs européens. Seuls trois Néo-Zélandais (Doug Howlett, Scott Robertson et Chris Jack) et un Africain du Sud (Joe Van Niekerk) constituent le contingent de joueurs issus de l’hémisphère sud.
Côté français, la charnière Galthié-Merceron s’est illustrée. La victoire de la France dans le Tournoi des Six nations est pour beaucoup dans le choix de trois Frnçais dans cette sélection. Gérald Merceron reste le seul joueur français à avoir déjà été élu en 2001.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *