970x250

Les Aigles de Carthage s’envolent pour les quarts de finale

Les Aigles de Carthage s’envolent pour les quarts de finale

Les Aigles Carthage ont écarté les Super Eagles du Nigeria de la Coupe d’Afrique des Nations pour filer vers les quarts de finale grâce à un but de Youssef Msakni en début de seconde mi-temps du 2e huitième de finale disputé dimanche soir au stade Roumdé Adjia, à Garoua.

Les Tunisiens, fortement diminués à cause du Covid-19, et en l’absence du sélectionneur Mondher Kebaier, également touché par le virus, ont réussi à renverser l’un des grands favoris de la compétition, grâce à une bonne prestation collective et une grande discipline tactique, tout en profitant de leur supériorité numérique dès la 66e minute suite à l’expulsion d’Alex Iwobi.
A l’entame du match, les Nigérians se montraient plus entreprenants face à des Tunisiens prudents, notamment par Ndidi dont le retourné acrobatique est passé à côté de la cage de Ben Said, et par Ayodele Aribo qui, bien servi par Simon, a vu sa frappe échouer dans le petit filet (12e).
Les Aigles Carthage réagissaient de leur côté par Montassar Talbi dont le plat du pied au second poteau est sauvé in extremis par la défense nigériane (10). Grâce à une défense bien organisée et un milieu de terrain bien orchestrée par Aissa Laidouni, Bilel Aifa et Montassar Talbi, l’équipe de Tunisie empêchait les protégés d’Augustine Eguavoen de poser leur jeu et de porter le danger dans les bois de Ben Said, pour que les deux équipes regagnent les vestiaires sans le moindre but marqué.
Dès l’entame de la seconde période, les Tunisiens surprenaient leur adversaire en ouvrant le score par Youssef Msakni, suite à une belle action conclue par une frappe des 30 mètres déviée par le gardien dans ses propres filets (47). Menés au score pour la première fois de la CAN, les Nigérians se faisaient même poussés à commettre des erreurs ce qui leur a couté l’expulsion de Iwobi. Ce dernier, à peine entré en jeu, écopait, après vérification auprès de l’équipe de la VAR, d’un carton rouge pour avoir taclé Msakni.
Malgré l’infériorité numérique, les Nigérians tentaient d’égaliser et se montaient de nouveau dangereux notamment par Moses Simon (67) et Sanusi (69), mais butaient à chaque fois sur une défense tunisienne solide.
A la 75e, Naim Sliti, entré à la place Rafia, a failli doubler la marque mais son tir fut dévié en corner par le gardien. Les minutes se suivent par la suite et se ressemblent jusqu’au coup de sifflet final.
En quarts de finale, la Tunisie affrontera le Burkina Faso, dimanche prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.