Accueil Sports Les Lions de l’Atlas portent les espoirs de tout un continent
Sports

Les Lions de l’Atlas portent les espoirs de tout un continent

Maroc-Espagne en match choc des huitièmes de finale

Fort d’une présence de cinq pays au début de la compétition, le continent africain ne peut désormais compter que sur le Maroc pour pouvoir espérer une longue représentativité au Mondial.
En effet, après la lourde défaite des Lions de la Téranga face aux Anglais, dans les huitièmes de finale, tous les regards sont alors tournés vers la sélection marocaine qui porte à la fois les espoirs de l’Afrique et du monde arabe pour briser le plafond de verre et franchir le cap.
Aujourd’hui, à partir de 16h00, l’équipe nationale affrontera son homologue espagnole au stade Education city à Doha en match comptant pour les 8es de finale de la Coupe du monde Qatar 2022 en visant la qualification aux quarts de finale et à prendre sa revanche sur la «Roja». Les protégés de Walid Regragui ambitionnent de prendre leur revanche lors de ce match décisif contre un adversaire qui avait privé le Maroc de participer à la Coupe du monde au Chili en 1962 après que la FIFA a obligé le Maroc à jouer un match supplémentaire injuste, en plus du mauvais arbitrage lors du match des deux équipes en Coupe du monde Russie 2018 qui a accordé à l’Espagne une égalisation non méritée.
Les «Lions de l’Atlas» ont rendez-vous avec le groupe de l’entraîneur Luis Enrique dans un match qui ne sera pas facile face à un adversaire disposant d’un jeune effectif et d’une longue expérience en Coupe du monde, afin d’obtenir un résultat positif dans un face-à-face qualifié par la star espagnole Pedri «de vie ou de mort». Confirmant les résultats positifs et les exploits historiques lors de la Coupe du monde au Qatar, les éléments nationaux entameront cette rencontre avec détermination pour poursuivre leur parcours exceptionnel et remporter une victoire face à l’Espagne qui entrera dans l’histoire du football marocain.
A cet égard, le joueur de l’équipe nationale Zakaria Aboukhlal avait affirmé que les éléments nationaux sont déterminés à obtenir un résultat positif face à l’Espagne et ambitionnent d’aller loin dans cet événement sportif mondial.
Il a indiqué dans une déclaration à la presse avant la séance d’entraînement des Lions de l’Atlas samedi, que ce match ne représente qu’une étape sur la voie des résultats positifs de l’équipe nationale. «L’équipe nationale dispose de tous les atouts pour aller loin dans la Coupe du monde», a-t-il souligné, ajoutant que la sélection marocaine, sous la houlette de Walid Regragui qui mène le groupe avec une nouvelle tactique, est devenue un «adversaire redoutable et difficile à battre». Dans une déclaration similaire, Abdessamad Zelzouli a pour sa part exprimé sa confiance en la capacité de l’équipe nationale de vaincre son homologue espagnole, saluant les capacités dont disposent les Lions de l’Atlas.
Il a souligné que le groupe est motivé par la volonté de remporter une victoire sur l’Espagne et d’écrire un nouveau chapitre dans l’histoire du football marocain.
De son côté, le sélectionneur espagnol Luis Enrique avait indiqué dans des déclarations à la presse que l’équipe nationale du Maroc a les capacités et des joueurs expérimentés, dont la plupart évoluent dans les championnats européens, soulignant que le match ne sera pas facile, ce qui oblige les joueurs à bien se préparer et à améliorer leurs performances.
Le Ghana, le Cameroun, la Tunisie et le Sénégal étant éliminés, les espoirs de l’Afrique reposent désormais sur les épaules des Lions de l’Atlas. Leurs performances jusqu’à présent montrent qu’ils ont le potentiel et la détermination d’aller jusqu’au bout.
Bien que ce soit une tâche herculéenne, cela pourrait bien devenir un tournant dans l’histoire de la Coupe du monde en Afrique.
Pour ce qui est de Sergio Busquets, le capitaine de la «Roja», il a affirmé que le match face au Maroc sera difficile, appelant à oublier la défaite contre le Japon et à se focaliser sur le match face au Maroc.
Il a ajouté que la tâche ne sera pas facile face à une équipe dont la plupart des joueurs évoluent dans des clubs européens, et dont la façon de jouer est très similaire aux équipes européennes, notant que la force de l’équipe nationale marocaine réside dans ses supporters qui la soutiennent comme si le match se jouait sur leur terrain.

Articles similaires

Djokovic de retour aux sommets

Aussi bien que Nadal est chez lui à Roland-Garros, Djokovic a démontré...

L’UTS auteure d’une belle remontada

Dans un match âprement disputé face au DHJ et qui a tenu...

Mondial de handball : Le Danemark domine la France et décroche son 3e sacre consécutif

Les Bleus sont tombés sur plus forts en finale du Mondial de...

Chaimae El-Hayti décroche le bronze au Championnat du monde de karaté

La karatéka marocaine avait dominé son groupe au premier tour avant de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

La Team