Liga : Concèdé le nul à Valladolid, le Real peut dire adieu au titre

Liga : Concèdé le nul à Valladolid, le Real peut dire adieu au titre

Le Real Madrid a sans doute compromis son rêve de triplé Coupe-Liga-Ligue des champions en concédant un nul sur le fil mercredi à Valladolid (1-1) en match en retard de la 34e journée du Championnat d'Espagne, ce qui relance le Barça pour le titre.

Dans une rencontre marquée par le remplacement précoce de Cristiano Ronaldo, apparemment rattrapé par ses problèmes physiques, le Real a ouvert le score sur un coup franc magistral de Sergio Ramos (35) mais Valladolid, à la lutte pour le maintien, a égalisé par Osorio à la 85e minute.

Au classement de Liga, le Real stagne à la troisième place avec 84 points, derrière l'Atletico, leader (88 points) et le FC Barcelone (85), deuxième à deux journées de la fin et qui a de nouveau son destin en main dans une Liga complètement imprévisible.

Car le Barça, qui avait pourtant fait une croix sur le titre samedi dernier, peut désormais être sacré quoi qu'il arrive s'il remporte ses deux derniers matches, à Elche dimanche puis dans dix jours au Camp Nou face à un "Atleti" qui sera sacré pour sa part s'il s'assure quatre points en deux rencontres.

Le Real, de son côté, pouvait encore espérer réaliser un triplé inédit pour lui. Mais, après avoir déjà évité de peu la défaite contre Valence dimanche au Bernabeu (2-2), il semble clairement accuser le coup des efforts consentis ces dernières semaines.

Outre Bale et Carvajal, absents à Valladolid, il s'est retrouvé privé en dernière minute mercredi de Varane. Le jeune défenseur français a été victime de "gênes à la jambe droite" selon le club, qui n'a pas précisé si le genou qui lui a valu une longue convalescence après une opération en mai 2013 était encore en cause.

Et un autre signal d'alarme s'est déclenché en tout début de match à Valladolid: Cristiano Ronaldo, que Carlo Ancelotti avait jugé mardi "fatigué", a été contraint de céder sa place après seulement 9 minutes.

Sortant du terrain en marchant, le Portugais a été remplacé par le jeune Alvaro Morata, sans qu'on connaisse dans l'immédiat la gravité exacte de son problème physique. Au mois d'avril, "CR7" avait connu deux blessures consécutives au mois d'avril, d'abord des gênes persistantes au genou gauche puis une blessure musculaire à la cuisse gauche.

Ce contretemps intervient en tout cas au pire moment pour Ronaldo et pour le Real, à 17 jours de la finale de C1 contre l'Atletico à Lisbonne.

D'ailleurs, les problèmes du Portugais ont peut-être perturbé les Madrilènes au stade Zorrilla puisque c'est Valladolid qui s'est montré le plus entreprenant en début de match, avec notamment une tête de Javi Guerra (7), trop croisée au ras du poteau.

Le Real dispose néanmoins en Sergio Ramos d'un joueur en pleine forme, comblé en outre par la naissance mardi de son fils Sergio Jr.

Le défenseur international espagnol, déjà auteur de quatre buts sur les trois derniers matches toutes compétitions confondues, a récidivé mercredi en enroulant un joli coup franc sous la barre, que le gardien n'a fait que dévier (35).

Fort de ce précieux but, le Real a commencé à reculer. Ramos aurait pu doubler la mise de la tête sur corner (45), mais c'est Valladolid qui a commencé à multiplier les tentatives.

Et le stade Zorrilla, qui a cru à l'égalisation sur un ciseau de Javi Guerra (66), a finalement exulté lorsque le Colombien Humberto Osorio a surgi sur corner pour égaliser et entretenir l'espoir du maintien.

Pour le Real, le rêve du triplé s'est éloigné, mais cet improbable Championnat a-t-il déjà livré son verdict?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *