L’Italie frôle la catastrophe

Jeudi, l’Italie a frôlé la catastrophe. Lors de la dernière journée du groupe G comptant pour le premier tour du mondial 2002, la Squadra Azzura, qui jouait le quitte où double, a tremblé pendant près d’une heure et demie avant d’assurer sa qualification pour les huitièmes de finale du mondial de football. Les Italiens ont sauvé les meubles dans les toutes dernières minutes de jeu grâce à l’enfant fétiche de toute l’Italie Alessandro Del Piero. En égalisant pour son équipe, ce dernier vient de réaliser le but le plus précieux de toute sa carrière.
Grâce à leur match nul et la défaite de la Croatie devant l’Equateur, les hommes de Giovanni Trapattoni accèdent aux huitièmes de finale en terminant deuxième de leur groupe, avec quatre points, au terme d’un incroyable suspense. Le Mexique, invaincue (2 victoires et un nul), a fini premier du groupe avec sept points. Menée au score depuis la 34e minute, but du Mexicain Jared Borgetti, il a fallu attendre l’entrée en jeu de la vedette de Juventus de Turin, Del Piero, à la place de Francesco Totti, pour que l’Italie revienne à la marque à cinq minutes de la fin de la rencontre. C’est finalement Del Piero, mis à l’écart par le sélectionneur Trapattoni jusqu’à présent, qui permettait aux Azzuris de mériter pleinement leur billet pour les 8e de finale.
Ces derniers, qui ont failli rejoindre les autres favoris, la France et l’Argentine, doivent aussi cette qualification à la victoire de l’Equateur sur la Croatie par 1 à 0. Jusqu’à la 85e minute, lorsque l’Italie a égalisé, son sort était entre les pieds des Croates, qui étaient menés à la marque (0-1) par l’Equateur. Ces mêmes Croates, vainqueurs des Italiens lors de la deuxième journée par 2 à 1, se sont heurtés à une solide formation de l’Equateur qui ne jouaient que pour l’honneur. Les coéquipiers de Jarni se sont créés beaucoup d’occasions, mais en vain. Ils étaient incapables de marquer le moindre but à une équipe qui avait pourtant subi deux défaites lors de ses deux premiers matches.
En huitième de finale, le Mexique sera opposé au deuxième du groupe D, qui comprend la Corée du Sud, les Etats-Unis et le Portugal, le 17 juin à Jeonju. Quant à l’Italie, elle rencontrera le premier de ce même groupe D, le 18 juin, à Daejeon. Jeudi face au Mexique, la Squadra Azzura l’a échappé belle, mais, au second tour, les Italiens devront se méfier de leurs prochains adversaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *