970x250

Mariem Houij, le symbole du renouveau de la Tunisie

Mariem Houij, le symbole du renouveau de la Tunisie

Auteure d’un doublé lors du premier match de la Tunisie face au Togo et élue femme du match, Mariem Houijj est bien en jambe et braque tous les projecteurs sur elle.

«Après le match contre le Togo, je n’ai pas dormi, j’ai une centaine de messages, mon téléphone était en surchauffe. On me parle souvent de ce but marqué en 18 secondes. Nombreux n’ont pas eu le temps de le voir», confie-t-elle.
La native de Sousse se sent investie d’une mission. «En Tunisie, le football féminin est à l’aube d’un tournant. Cela fait 10 ans que je suis en sélection, mais c’est la première fois que je sens un réel engouement autour de nous. Il faut continuer ainsi. Faire des bonnes prestations, montrer un bon visage de notre équipe, pour que demain il y ait une génération de footballeuses tunisiennes encore plus talentueuse que la nôtre».

Championne de Turquie, l’attaquante de Gaziantep connaît parfaitement ses aptitudes mais veut mettre en avant le travail collectif de son équipe : «de la gardienne à la pointe de l’attaque on se complète. Chaque maillon de cette chaîne sait comment jouer sa partition pour une parfaite harmonie sur le terrain», ajoute t-elle.

Dans le sillage de Thembi Kgatlana de l’Afrique du Sud, Asisat Oshoala du Nigeria ou encore Ajara Nchout Njoya du Cameroun, Mariem Houij veut marquer l’histoire du football féminin africain. «J’ai 28 ans, et je me sens au top de ma forme que cela soit physiquement ou mentalement. Personnellement, je me suis préparée pour cette compétition, je dois être performante pour mon pays, la Tunisie». A noter que durant les qualifications de cette CAN Féminine Maroc 2022, l’attaquante de Gaziantep a marqué 6 buts sur les 14 inscrits par les Aigles de Carthage, elle a fini ainsi co-meilleure buteuse des éliminatoires de cette phase de la compétition.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.