970x250

Maroc-Paraguay: Un match amical sous haute surveillance

Maroc-Paraguay: Un match amical sous haute surveillance

«Nous avons beaucoup d’options, et tous les joueurs veulent marquer des points et montrer toute l’étendue de leur talent pour gagner une place de titulaire».

Après sa masterclass face à son homologue chilienne vendredi soir à Barcelone, l’équipe nationale est désormais tournée vers son deuxième match amical face au Paraguay et qui aura lieu mardi au stade Benito Villamarín (Séville) du Betis.
En effet, la première rencontre des Lions de l’Atlas sous la houlette de Walid Regragui était éblouissante. Certes, l’adversaire a beaucoup perdu de sa superbe, mais cela n’enlève en rien la remarquable prestation du Onze national au niveau de tous les compartiments.
«Je suis content parce que tactiquement, nous avons répondu présent», a relevé le sélectionneur national, qui s’est félicité de la performance de ses joueurs, y compris les remplaçants alignés en cours de match et qui ont été à la hauteur des attentes.
Mettant en avant l’état d’esprit combatif et la qualité technique des joueurs marocains, il a relevé que «nous pouvons avoir plusieurs plans tactiques grâce aux joueurs dont nous disposons».
«Nous avons beaucoup d’options, et tous les joueurs veulent marquer des points et montrer toute l’étendue de leur talent pour gagner une place de titulaire», a-t-il ajouté.
Ce résultat positif est de bon augure avant le Mondial, une compétition où il faut être fort mentalement et faire preuve de patience, comme c’était le cas contre le Chili, a-t-il souligné.
S’agissant du choc contre le Paraguay, Walid Regragui a fait savoir qu’il y aura quelques changements dans la composition de l’équipe pour avoir d’autres visions de jeu.
Rappelons que le Paraguay, tout comme le Chili, n’est pas qualifié au Mondial Qatar 2022. Classé 50ème au classement FIFA, le choix de cet adversaire sud-américain a soulevé des interrogations sur l’intérêt de cette rencontre face à une sélection qui n’est pas au top de sa forme d’autant que le Maroc sera opposé en phase finale du Mondial à deux nations européennes (Croatie , Belgique) et une autre nord-américaine (Canada).
Par ailleurs, cette rencontre se déroulera sous haute surveillance. Malgré son aspect purement amical et préparatif, la rencontre Maroc-Chili n’a pas manqué de violence dans les gradins qui ont vu de nombreux supporters faire irruption sur la pelouse gâchant ainsi la joie de la victoire. D’ailleurs, suite à ces incidents condamnables, le Reial Club Deportiu Espanyol de Barcelona, propriétaire du RCDE Stadium, enceinte qui a abrité la rencontre, réclame des réparations.
Dans un communiqué diffusé samedi 24 septembre, il dit «regretter» les incidents survenus lors de cette rencontre amicale rappelant qu’au terme du match, de nombreux spectateurs sont entrés dans le stade sans billet, tandis que d’autres ont bravé la sécurité pour envahir la pelouse.
Pourvu que cette rencontre «amicale» se déroule sans aucuns incidents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *