Nouvelle publication : Tibu Maroc documente son programme «Intilaqa»

Nouvelle publication : Tibu Maroc documente son programme «Intilaqa»

L’initiative Intilaqa de Tibu Maroc fait désormais l’objet d’une nouvelle publication lancée par cette ONG.

Intitulé «Insertion socio-économique des jeunes par le sport», ce livre reprend cette initiative consistant en le 1er programme d’insertion professionnelle des jeunes en situation de NEET (sans emploi, hors du système scolaire et sans formation) par le sport en Afrique. Abordé sous un angle scientifique, cet ouvrage est mené en étroite collaboration avec l’équipe de recherche du LRFPG (Laboratoire de recherche prospective en finance et gestion) de l’ENCG Casablanca.
En détail, ce livre retrace, selon l’ONG marocaine, le parcours de l’Initiative Intilaqa en étudiant ses composantes selon des méthodes scientifiques et pédagogiques. Unique dans son genre au niveau national et africain, le programme Initiative Intilaqa a suscité la curiosité d’une équipe de recherche du LRFPG de l’ENCG Casablanca sous la direction du Docteur Abderrahim Rharib, spécialiste en management et gouvernance de sport qui s’est lancée pendant une durée de 12 mois dans l’observation, l’étude et l’analyse du programme en s’ouvrant sur toutes ses dimensions, notamment : le programme pédagogique de formation, le public cible, les familles, les équipes de programme et ses partenaires stratégiques. L’équipe de recherche n’a pas manqué de se prononcer sur la situation des jeunes en situation de NEET et de proposer des pistes pour améliorer leur situation tout en s’inspirant de l’Initiative Intilaqa.

A propos de cette publication, Dr. Abderrahim Rharib, indique : «Après plusieurs années de recherche scientifique consacrées à la gouvernance du sport et aux causes de la violence dans les terrains de football, ma joie est aujourd’hui immense d’avoir mis mes doctorants sur le projet novateur «Initiative Intilaqa» de TIBU Maroc, destiné à favoriser l’employabilité des jeunes en situation de NEET». «Les premiers résultats, le moins qu’on puisse dire, sont réconfortants», enchaîne-t-il.
De son côté, Mohamed Amine Zariat, Ashoka Fellow et président fondateur de l’organisation TIBU Maroc, déclare :
«Je suis encore plus fier de dévoiler aux côtés d’une équipe de recherche engagée ce nouveau livre qui va présenter aux lecteurs un programme à la fois innovant et impactant, qui d’ailleurs a prouvé ses premiers résultats très positifs». Le responsable, qui s’exprime sur la fierté de Tibu Maroc d’avoir initié des programmes pionniers en termes d’inclusion socio-économique des jeunes par le sport, estime également que les lecteurs vont pouvoir à la fois découvrir «notre programme mais également se rendre compte de la force du sport pour créer des chemins de réussite sur le plan personnel et professionnel à ces jeunes».

Pour sa part, Mehdi Alami, directeur général de Coca-Cola Maroc, également partenaire de cette publication, avance : «Coca-Cola est déterminée à promouvoir la construction de communautés durables». Comme il l’indique, l’entreprise qui’il chapeaute mène une politique de Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) volontariste, articulée autour de quatre axes prioritaires, à savoir l’autonomisation des jeunes, la préservation des ressources en eau, un monde sans déchets et l’autonomisation des femmes. «Poursuivant notre engagement en faveur de la jeunesse et du sport, nous avons soutenu en 2020 le programme Intilaqa d’insertion professionnelle des jeunes, conçu par l’association TIBU Maroc. Nous saluons cette initiative qui vise à favoriser l’employabilité des 18-25 ans issus des quartiers défavorisés et en situation de NEET», ajoute-t-il.

Cela étant, le programme innovant Intilaqa répond à une urgence nationale en termes de qualification professionnelle et d’employabilité de cette catégorie de jeunes à haut risque. L’ONG rappelle, par l’occasion, que l’ONDH a indiqué dans sa dernière étude sur «La situation des jeunes NEET au Maroc» que le nombre des jeunes sans emploi, hors du système scolaire et sans formation (NEET), s’élève en 2019 à 28,5%, soit 1,7 million de jeunes. C’est pourquoi le programme «Initiative Intilaqa» permet à ces jeunes en situation de NEET et passionnés par le sport d’explorer le plein potentiel de l’industrie sportive en les inscrivant dans un programme d’une année afin de développer leurs compétences techniques, comportementales et entrepreneuriales.
Dans l’ensemble, gouvernement, secteur privé, société civile, organisations internationales et acteurs de la recherche scientifique constituent, selon l’ONG, tout l’écosystème auprès duquel TIBU Maroc vise à déployer sa vision stratégique, celle de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique à l’horizon 2030.

Pour rappel, TIBU Maroc milite pour définir le sport comme un moyen d’éducation et d’inclusion socio-économique des jeunes ainsi que le placer comme une brique essentielle dans le modèle de développement des pays africains. Comme l’exalte cette ONG, ce livre blanc est «une première goutte du plaidoyer que va porter TIBU Maroc à côté d’une panoplie d’acteurs engagés lors du 1er sommet de l’éducation par le sport en Afrique qui aura lieu du 3 au 6 avril 2021 en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *