Sports

Paris-Dakar : Tanger-Errachidia à toute vapeur

© D.R

Arrivé samedi au Maroc, le Rallye Paris-Dakar a entamé son périple africain sur les chapeaux de roues. Histoire de faire les choses dans les règles de l’art mais, aussi, afin de pallier le retard accusé en cours de route. Un retard imputé aux perturbations des lignes maritimes au niveau de la Méditerranée. Tanger-Errachidia a donc été la première étape africaine du Paris-Dakar. Celle-ci, correspondant à la 4e étape du rallye, aura été caractérisée par des difficultés ayant mené la vie dure aux pilotes. Notamment pour les deux roues où l’on a dénombré de nombreux incidents. Les pistes boueuses et la traversée des rivières ont particulièrement « malmené » les pilotes moto. Notamment que les récentes pluies y sont pour quelque chose, rendant, par endroits, des traçons quasi-impraticables. Difficile, certes, mais aucun des pilotes ne l’entend de cette oreille. L’on vous dira que c’est justement là où réside le summum du plaisir. À bord de leur Nissan, Ari Vatanen et Juha Repo se sont imposés dans l’étape spéciale de 75 kilomètres. Ils l’ont emportée de peu, à 10 secondes d’intervalle, sur les Français Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, à bord de Mitsubishi. Les Italiens Miki Biasion et Tiziano Siviero, également au volant de Mitsubishi, leur ont talonné le pas, 33 secondes plus tard. Mais le duo finlandais, vainqueur de cette spéciale, reste à la troisième place au classement général. Place qu’ils partagent avec le Belge Grégoire De Mevius et le Français Alain Guehennec au volant de BMW. En effet, au classement général, on retrouve Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret se retrouvent en tête. Miki Biasion et Tiziano Siviero leur emboîtant le pas. Côté motos, chevauchant sa KTM, l’Italien Fabrizio Meoni s’est imposé sur cette étape spéciale. Le Sud-Africain Alfie Cox et l’Espagnol Isidre Esteve Pujol, tous deux sur KTM, se sont respectivement adjugé la seconde et troisième place. La victoire de Fabrizio Meoni lui a, au passage, permis de s’accaparer la deuxième place au classement général, la première place étant la propriété de l’Espagnol Isidre Esteve Pujol. Ce dernier a ainsi réussi évincer le vainqueur des deux premières spéciales, David Frétigné sur Yamaha. On notera également la modeste prestation du Français Richard Sainct, vainqueur de la dernière édition, qui n’a pu faire mieux que la 20e place au classement général. Richard Sinct s’est en effet engagé dans la Dakar-2004 en quête d’un 4e titre consécutif, tâche qui paraît de plus en plus pénible. Pour sa part, le pilote automobile nippon, Hiroshi Masuoka au volant de Mitsubishi, était censé batailler pour son 3e sacre consécutif. Il se trouve cependant en 5e position et il est plus que jamais temps de se démêler, les étapes sont consommées à un rythme effréné.

Articles similaires

Sports

Ligue des champions Le calendrier des demi-finales fixé

Programme Le Paris SG se déplacera à Dortmund pour affronter le Borussia...

Sports

L’AS Rome mise sur De Rossi pour le long terme

L’AS Rome a confirmé jeudi son entraîneur Daniele De Rossi qui a...

Sports

Soufiane Rahimi s’offre Al-Hilal

L’équipe d’Al-Ain des Émirats Arabes Unis a battu mercredi le club saoudien...

Sports

CAN Futsal : Le Maroc affrontera la Libye avec un double objectif

La sélection nationale de futsal connaît son adversaire pour les demi-finales de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux