Accueil Sports Pays-Bas, Angleterre et Equateur bien placés pour une place en 8e de finale
Sports

Pays-Bas, Angleterre et Equateur bien placés pour une place en 8e de finale

Les sélections des Pays-Bas, d’Angleterre et d’Equateur peuvent déjà prétendre à la qualification aux huitièmes de finale du Mondial-2022 au Qatar, à l’occasion des matchs de la 3e et dernière journée des phases de poules, avec leurs groupes respectifs, A et B.


C’est sur le terrain et contre le pays hôte que les Pays-Bas vont devoir se déployer et passer à l’offensive pour se hisser en 1/8 de finale.

Peu inspirés contre l’Equateur (1-1) lors du deuxième match, les Néerlandais (4 points) sont en ballottage favorable. Mais ils ont besoin d’un point minimum mardi contre le Qatar, éliminé, pour ne pas dépendre du résultat entre Equatoriens (4 pts) et Sénégalais (3 pts).

«On n’a pas joué un bon match. On a bien joué quand l’adversaire avait la balle mais pas quand on avait le ballon, c’est notre problème», avait regretté le sélectionneur Van Gaal après la triste prestation contre la «Tri», ponctuée de deux tirs seulement.

Celui qui a combattu récemment un cancer de la prostate laissera son poste après le Mondial à Ronald Koeman. Mais il a bien l’intention de finir sur un titre de champion du monde avant d’aller profiter de sa retraite.

«En 2014, nous avions terminé troisièmes avec une équipe ayant selon moi moins de qualités. De cette équipe, j’attends davantage», a souligné l’ex-entraîneur de l’Ajax Amsterdam, du FC Barcelone, du Bayern Munich et de Manchester United.
Après une victoire contre le Sénégal (2-0) et un nul face à l’Equateur (1-1), les Pays-Bas n’ont besoin que d’un nul contre le Qatar. Ils peuvent même se permettre une improbable défaite contre le pays hôte si les Equatoriens battent le Sénégal.
L’Equateur se qualifiera en cas de succès ou de nul contre le Sénégal, voire de défaite si les Qataris battent les Néerlandais sur un plus gros score. En revanche, la défaite est interdite pour les Sénégalais à qui il faut même à priori gagner contre l’Equateur. Un nul pourrait les qualifier, mais à la condition très improbable que les Pays-Bas soient battus par le Qatar. Et par plus d’un but d’écart.

Si l’Equateur et les Pays-Bas l’emportent, la première place sera pour celui qui réussira le score le plus large. Plus difficile d’en rêver pour le Sénégal: il lui faudrait gagner et tabler sur un nul ou une défaite des Pays-Bas.

S’agissant du groupe B, en théorie, toutes les équipes peuvent se qualifier, même si la tâche s’annonce quasi impossible pour les Gallois et qu’elle est quasiment acquise pour l’Angleterre. Les Anglais sont les mieux placés, seuls leaders avec quatre points et une différence de buts très favorable grâce à leur démonstration contre l’Iran (6-2). Une victoire ou un nul contre leurs voisins gallois les qualifieraient sans devoir sortir la calculette. Une défaite de moins de quatre buts d’écart serait également suffisante. L’Iran a son destin en mains grâce à sa victoire sur les Gallois (2-0). S’ils battent les Etats-Unis, ils seront en huitièmes pour la première fois de leur histoire. Un nul les qualifierait aussi si l’Angleterre n’est pas battue par le pays de Galles. En revanche, défaite interdite pour les Américains, pas d’arithmétique compliquée: seule une victoire sur l’Iran les qualifie. Les Gallois doivent non seulement l’emporter contre les rivaux anglais, mais ils doivent aussi rêver d’un nul dans l’autre rencontre. Sauf à battre l’Angleterre sur un score fleuve, avec quatre buts d’écart. La première place reste là encore, théoriquement, tout le monde peut l’accrocher. Mais si elle gagne, l’Angleterre s’en emparera. Même un nul lui suffira si l’Iran ne l’emporte pas.

Articles similaires

Des navettes gratuites pour les supporters à Tanger

Pour faciliter le déplacement des supporters, et à l’occasion de l’ouverture du...

Ce que signifie l’emblème de la Coupe du monde des clubs

L’emblème de la Coupe du monde des clubs, prévue du 1er au...

Une édition de tous les records

Un plateau relevé et une édition plus ouverte que jamais avec une...

Le Real Madrid vise un cinquième sacre

Le Real Madrid, tenant du titre de l’UEFA Champions League, va entamer...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux