Première édition du Pro Taghazout Bay : L’Américain Nat Young remporte la compétition haut la main

Première édition du Pro Taghazout Bay : L’Américain Nat Young remporte la compétition haut la main

La qualité exceptionnelle des vagues de la région a permis aux athlètes de montrer le meilleur d’eux-mêmes et nul doute que l’événement attirera de plus en plus de compétiteurs, d’un niveau toujours plus élevé.

L’Américain Nat Young a remporté jeudi la première édition historique du QS5,000 Pro Taghazout Bay en s’imposant face au Péruvien Alonso Correa lors d’une finale exceptionnelle à la Pointe des ancres.

La première étape du circuit qualificatif (QS) des régions Europe et Afrique de la World Surf League s’est déroulée ces six derniers jours dans des conditions de vagues exceptionnelles sur les spots d’Anza et la Pointe des ancres pour culminer jeudi avec la victoire de Young.

Intraitable en cette dernière journée, l’Américain de 28 ans, ex-pensionnaire du Championship Tour (cinq saisons de 2013 à 2017), a commencé par se défaire du numéro 6 mondial actuel KanoaIgarashi (JPN) en quarts de finale, puis a enchaîné avec une victoire facile sur le Portugais Vasco Ribeiro en demi-finale.

En finale, Young n’a laissé aucune chance à son adversaire du jour Alonso Correa (PER). Sur sa première vague, le Californien de Santa Cruz a obtenu la note quasi parfaite de 9.67 (sur 10), puis a enchaîné les vagues jusqu’à trouver un 8.67 pour s’adjuger le meilleur total de toute la compétition, 18.34, et décrocher une première victoire historique sur le spot de La Pointe des ancres.

«Je suis tellement heureux de commencer l’année ainsi. Honnêtement le simple fait d’être ici et d’avoir la chance de surfer sur des vagues comme celles-ci pour une compétition est tout ce que l’on peut demander de mieux. C’est vrai que l’on n’était que deux goofy en quarts et qu’on est tous les deux arrivés en finale. Peut-être que l’on était un peu avantagés de surfer dos à la vague aujourd’hui», a déclaré Young.

Alonso Correa n’a pas démérité en ce jour de finale. Même si son quart de finale a été un peu plus timide, il s’est complètement lâché dès les demies pour écraser le Portugais Frederico Morais avec ses deux vagues surfées à 9.60 et 8.73. En finale il a tout essayé pour contrer Young, avec un 9.10 sur sa première vague. Malheureusement ses essais ultérieurs n’ont pas autant impressionné les juges et le Péruvien a dû se contenter de la seconde place.

«Les deux vagues, Anza et la pointe, sont magiques. En tant que surfeurs c’est pour cela qu’on vit, alors avoir l’opportunité de surfer en compétition dessus c’est vraiment un privilège. Je suis content d’être arrivé jusqu’en finale. Les deux demi-finalistes déchus de cette première édition du Pro Taghazout Bay auraient pu eux aussi prétendre à leur place en finale, tant les deux Portugais, adeptes des longues droites, se sont illustrés à Taghazout», exprime Correa.

Notons que la communauté locale a accueilli tous les compétiteurs à bras ouverts et l’ambiance sur les spots de compétition s’en est ressentie avec beaucoup de public et des encouragements chaleureux tout au long de l’événement. La qualité exceptionnelle des vagues de la région a permis aux athlètes de montrer le meilleur d’eux-mêmes et nul doute que l’événement attirera de plus en plus de compétiteurs, d’un niveau toujours plus élevé.

Pour rappel, le Pro Taghazout Bay est soutenu par la Fédération royale marocaine de surf, la commune de Taghazout, la ville d’Agadir, la Région Souss-Massa, le Conseil régional du tourisme d’Agadir Souss-Massa, l’Office national marocain du tourisme, Taghazout Bay, Afriquia Gaz, Fairmont Residences Taghazout Bay, Ain Atlas, Maroc Telecom, Sol House et Surf Report Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *