Sports

Première historique pour la Nouvelle-Zélande

© D.R

Les co-hôtes dominent la Norvège en match d’ouverture de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2023 pour s’offrir le premier succès de leur histoire dans cette compétition.

 

Devant un public record, la Nouvelle-Zélande, co-hôte du Mondial féminin, a battu la Norvège d’Ada Hegerberg (1-0), jeudi à Auckland, en ouverture de la compétition, endeuillée par une fusillade survenue quelques heures plus tôt dans la ville.
Une minute de silence a précédé le coup d’envoi de la rencontre, en hommage aux deux personnes tuées à quelques kilomètres de l’Eden Park. Le tireur a également perdu la vie. Sur le terrain, les «Football Ferns» ont dépassé les favorites norvégiennes à la faveur d’une seconde période pleine d’envie, concrétisée par un but de Hannah Wilkinson (48e).
Dans les faits, après une première période équilibrée, les hôtes néo-zélandaises ont démarré la seconde période pied au plancher pour ouvrir le score moins de trois minutes après le retour des vestiaires.
Servie par un centre au sol millimétré d’une Jacqui Hand bien introduite sur le flanc droit, Hannah Wilkinson a parfaitement ouvert son pied pour ne laisser aucune chance à Aurora Mikalsen des six mètres et inscrire ce qui allait être l’unique but de la rencontre. Malgré le penalty manqué par Ria Percival en toute fin de rencontre, les Football Ferns ont parfaitement lancé le Mondial devant leur public en s’offrant une victoire historique dans cette compétition. La Norvège, de son côté, n’aura déjà plus le droit à l’erreur face à la Suisse. Il s’agit ainsi du premier succès des Néo-Zélandaises dans un Mondial, à leur seizième tentative (12 défaites, 3 nuls jusque-là), lors d’une soirée historique à plus d’un titre.
Quelque 42.317 spectateurs ont rempli le célèbre Eden Park, temple des All Blacks et du rugby, un chiffre record pour un match de football dans l’archipel, selon la Fédération néo-zélandaise.
La sélection entraînée par la Tchèque Jitka Klimkova peut rêver d’une qualification inédite pour les 8es de finale, en cas de résultats positifs face aux Philippines ou la Suisse, leurs prochains adversaires.
Pour la Norvège, championne du monde 1995, le calvaire se poursuit, dans la foulée d’un Euro-2022 raté qui l’a vue perdre 8-0 contre l’Angleterre, lors de la phase de groupes. Les coéquipières de la Lyonnaise Ada Hegerberg, première lauréate du Ballon d’Or féminin en 2018, ont cumulé manque d’efficacité en première période et malchance en fin de match, au moment de leur assaut pour égaliser. Une frappe de Tuva Hansen a heurté la barre transversale (82e). Quelques minutes plus tard, c’était au tour de la Néo-Zélandaise Ria Percival de toucher les montants, sur un penalty (88e) qui aurait permis à son équipe de vivre les dix minutes de temps additionnel de manière plus sereine. Dans l’autre match du groupe A, la Suisse et les Philippines s’affrontent ce vendredi à Dunedin.
La Norvège tentera de se reprendre face aux Helvètes mardi prochain.

Articles similaires

SportsUne

Infantino : « Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football »

Le Maroc s’est établi comme une puissance mondiale de football, a assuré...

SportsUne

Marathon des sables: les Marocains Rachid El Morabity et Aziza El Amrany remportent la 3ème édition   

Les coureurs marocains Rachid El Morabity, chez les hommes, et Aziza El...

Sports

Ligue des champions Le calendrier des demi-finales fixé

Programme Le Paris SG se déplacera à Dortmund pour affronter le Borussia...

Sports

L’AS Rome mise sur De Rossi pour le long terme

L’AS Rome a confirmé jeudi son entraîneur Daniele De Rossi qui a...