Quarts de finale Euro 2021 : Les choses sérieuses ne font que commencer

Quarts de finale Euro 2021 : Les choses sérieuses ne font que commencer

Depuis mardi soir et la qualification, au bout de la nuit, de l’Ukraine, on connaît le nom des huit derniers prétendants au titre.

Une liste dont sont absentes plusieurs nations majeures dont la France, le Portugal et la Croatie. Il y en aura en tout cas pour tous les goûts vendredi et samedi en quarts de finale de l’Euro 2021. Un choc entre favoris, et trois affiches auxquelles on ne s’attendait pas vraiment voire pas du tout avant le début du tournoi.
Le premier quart de finale mettra aux prises vendredi à 17h00 l’Espagne et la Suisse. Mal en point en phase de poules, la Roja et la Nati ont créé la surprise au tour précédent en éliminant au terme de matchs fabuleux la Croatie et la France, vice-champion et champion du monde en titre.
Bien que favori, l’Espagne pourrait bien se faire surprendre par des Suisses qui ont démontré que seul le coup de sifflet final pourrait freiner leurs élans.
Plus tard en soirée, les aficionados du ballon rond pourront se délecter d’un choc indécis. La Belgique croisera le fer avec l’Italie pour une place en demi-finale. La Belgique, première nation mondiale Fifa et demi-finaliste du dernier Mondial, va affronter la Squadra Azzurra en pleine renaissance et invaincue depuis 31 rencontres. L’Italie de Marco Verratti a toutefois connu un huitième de finale laborieux face à l’Autriche (2-1 a.p.) après avoir survolé sa poule. En revanche, les Diables Rouges, auteurs de 8 buts et n’ayant encaissé qu’un seul, ne semblent pas vouloir se contenter de la figuration.
Samedi, c’est au tour de la République tchèque et du Danemark d’entrer en piste. On tient là un duel entre deux grosses surprises. Tombeuse des Pays-Bas, la République tchèque de Patrik Schick va défier à Bakou des Danois qui sont revenus de loin. Victorieuse du pays de Galles, cette équipe scandinave est portée par une énergie supplémentaire depuis la frayeur de leur capitaine Christian Eriksen lors du premier match de poule.
Enfin, l’Angleterre et l’Ukraine se chargeront de clore ce chapitre de la compétition. C’est donc un invité surprise qui va devoir s’expliquer avec un favori. Les Anglais qui disputeront leur premier match de l’Euro en dehors de leur enceinte de Wembley auront la faveur des pronostics face à leurs nouveaux adversaires. Impressionnants depuis le début de leur campagne (toujours pas de but encaissé), à l’image de leur victoire sur l’Allemagne, les joueurs de Gareth Southgate semblent décidés plus que jamais à ce que cette nouvelle édition de l’Euro soit la leur. Mais la méfiance devra être de mise. La formation ukrainienne, entraînée par l’ancien ballon d’or Andreï Chevtchenko, revient de très loin (3e de son groupe avec 1 succès et 2 revers) et croit de plus en plus en sa belle étoile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *